RSS
RSS



 

Deux amoureux de la nature en forêt [Avec Alice]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Deux amoureux de la nature en forêt [Avec Alice] Dim 13 Sep - 11:59


Deux amoureux de la nature en forêt


- …3, 4… 5 dans celui-là !

Kuma esquissa un sourire. Le printemps dernier avait été fructueux, et son travail d’arrache-pied en Eté avait eu des résultats satisfaisants.
Descendant avec quelques difficultés de l’Aulne qu’il venait d’escalader, il atterrit dans un bruit sourd sur le sol qui commençait à se couvrir de feuilles mortes devant Saru qui prenait note de ses observations.
Le « comptage » est sensé s’effectuer au Printemps, après les naissances, mais Kuma était arrivé à la toute fin de la saison à Shinsekai. De ce fait il avait décidé, sur les conseils du petit chimpanzé, de le reporter à l’Automne, afin d’évaluer le nombre de petits ayant survécu à l’Eté et estimer ceux qui survivront à l’Hiver.

- Avec les cinq jeunes adultes dans ce nid, dit-il à Saru en s’asseyant à ses côtés, la population de geai devrait se maintenir pour le printemps, en prenant en compte les possibles pertes d’ici à l’hiver. C’est Hebi qui va être content, il les adore.

A l’évocation de ce dernier, le petit singe répondit à l’affirmative avant de se replonger dans ses calculs complexes sur son petit carnet. L’intelligence pratique du mammifère ne cessait d’impressionner Kuma, qui n’avait jamais apprécié les mathématiques.
Farfouillant dans son sac à la recherche d’une bouteille d’eau, il balada son regard aux alentours. Hebi et Karasu devrait bientôt avoir fini son tour de reconnaissance. Ils pourront bientôt aller à l’avant des foyers de population sur le secteur Sud de la forêt. La biodiversité y variait beaucoup d’un point à un autre : Kuma s’était rendu compte à quel point ce lieu était un trésor de diversité. A ce demander si la forêt ne subissait pas l’influence magique de l’établissement. On y trouvait parfois des espèces pourtant spécifique à un pays ou à une région bien précise du monde. Sanshoo parle même de grands singes commes des Orangs-Outans dans les coins reculés de l’Est ! Bref, cette forêt contenait encore moult surprise. A commencer par les Bois Impénétrables, que Kuma évitait encore. Mais tôt ou tard, il lui faudra bien y pénétrer afin de débusquer le nécromant qui s’y terre. La mine de Kuma s’assombrit. Deux mandragores avaient encore été trouvées aux abords du Lac, point pourtant très proche de Shinsekai. Kuma avait mis tous ses éléments sur le coup, tous les animaux qui l’ont connu durant son exil et qui l’avaient suivi à Shinsekai. Mais le poseur de mandragore restait introuvable et les troupes de Kuma restaient limitées. Il n’avait pas encore eu l’occasion de prendre contact avec tous les groupes influant de la forêt.
Un bruissement le tira de sa torpeur. Hebi venait de surgir des fougères, suivi de Karasu, visiblement essouflé.

- Il y a quelqu’un en approche, indiqua Karasu. Qui vient dans cette direction.

- Et bien ? Nous sommes aux abords du lac, c’est probablement un élève comme moi qui vient profiter du beau soleil d’Automne d’aujourd’hui pour faire un somme sous un arbre et qui aura bien raison ! Quel problème cela pose ?

Les deux compères échangèrent un regard entendu.

- Quoi ? S’inquiéta Kuma. C’est Hideo ? Une personne malintentionnée qui viens jeter sa canette dans la nature ?

- Ecoute, essaya Karasu, cette personne, il faut que tu…

- C’est le poseur de mandragore ? S’exclama-t-il en se levant d’un bond. Il est enfin là ?

- Noon, s’énerva le corbeau, on serait venu plus vite et on te l’aurais dit immédiatement ! C’est juste que… Connaissant tes… faiblesses… on tenait à t’avertir de…

- De QUOI ?

- Eh bien…

Karasu n’eu pas le temps de finir. La personne en question avait eu le temps de s’approcher sans qu’ils ne s’en soient rendus compte. Et Kuma en loupa un battement de cœur.

- Et voilà, c’est reparti… grogna Hebi.

La divine créature qui venait de faire son entrée était un paysage à elle toute seule. Ses yeux d’un violet profond étaient semblable à un coucher de soleil d’Hiver, quand le bleu et l’ocre se fondent pour donner cette teinte si particulière. Ses longs et soyeux cheveux bruns libre comme l’air flottaient derrière elle comme autant de branche d’un tremble par jour de grand vent. Son teint de pêche semblait doux aux toucher et son visage ne présentait aucune irrégularité. Quand aux reste, elle…
L’habituel raclement de gorge de Karasu le tira de son observation. Se rendant alors compte que la jeune demoiselle l’avait nécessairement vu en train de la dévisager sous toutes ses formes, il eu un moment de panique durant lequel il éructa une suite de mot sans le moindre sens et tenta de faire mille mouvements contradictoire à la fois ce qui eu pour effet de le voir prit de tremblement incontrôlé. Quand il réussit, enfin, à reprendre un minimum de contrôle, il bafouilla, cramoisi, un « Bonjour Mademoiselle » Tout juste audible. Puis il détourna la tête en se frappant discrètement le poing sur le visage en se maudissant. Il fallait qu’il perde tout se moyens à la simple vue de jolie fille comme celle-ci. Il pria pour qu’elle le prenne aussi bien qu’Amélia la première fois et attendit dans un silence gêné une réaction de sa part sous le regard exaspéré de ses compagnons.

avatar

Feuille de personnage
Célibataire: Oui
Pouvoir: Ordre animalier
Âge du personnage: 17 ans
Guerrier
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 222
Date d'inscription : 07/05/2015
Age : 18
Localisation : Quelque part
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux amoureux de la nature en forêt [Avec Alice] Dim 13 Sep - 12:45



❝ Deux amoureux de la Nature en forêt.



La jeune enchanteresse se baladait tranquillement, ses cours étaient finis, elle n'avait aucuns travaux à faire, les plantes dont elle s'occupait avait été soigneusement chouchoutées. Un grand sourire illuminait le regard de la demoiselle en regardant les grands arbres de la forêt.
Parfois, Alice aimait s'y perdre, contemplant durant des heures et des heures les merveilleuses plantes qui s'offraient à sa vue. Ici, la demoiselle était toujours agréablement surprise de découvrir toutes les espèces de fleurs présentes ici, il y avait des fleurs si rares, d'autres qu'on ne voyait pratiquement jamais; et elles étaient là, toutes rassemblées à un même endroit. Pour la Lady il s'agissait sans aucun doute d'un petit coin de paradis. Ici, elle surveillait l'état de santé de chaque plante, vérifiant que la biodiversité était préserver. Il fallait également veiller au confort de chaque fleur, chaque arbre, chacun était unique. Certains aimaient la compagnie d'une certaine espèce, d'autres au contraire ne se développaient que lorsqu'ils étaient suffisamment espacés des uns des autres. La Nature, c'est comme une vie, elle est douce et fragile, demandant de l'attention, de la douceur et de la tendresse. Tout cela, Alice lui donnait, elle aimait voir les fleurs grandirent et s'épanouir pour devenir radieuses. Au bout d'un moment, les yeux améthystes de la jeune fille se posèrent sur un jeune homme. Ce dernier l'observait, ou plutôt la contemplait. Il était là, muet en train de l'observer. Son visage était aussi doux que du coton. Elle demeura quelques secondes à l'observer, tout comme lui. Il semblait doux et gentil, les plantes lui murmurait qu'il s'occupait des animaux de la région. À ces paroles, la demoiselle souriait, un sourire doux. Une légère brise souffla, faisant voler dans un rythme gracieux les cheveux du jeune homme. Les cheveux de se dernier brillaient dans un éclat doré, ses yeux eux, étaient semblable à deux magnifiques émeraudes. En un mot, il était vraiment beau. Puis, sa voix aussi légère que timide venait d'interpeller la jeune fille. Descendant son regard vers lui, elle observa tout d'abord les compagnons présents au côté du garçon. Eux aussi étaient adorables, ils semblaient proches de lui.

- Enchantée... Répondît la demoiselle en affichant un sourire des plus magnifiques. -Ravie de te rencontrer, je me nomme Alice, c'est un plaisir de rencontrer quelqu'un aussi attentionné au bien-être des animaux qui peuplent la végétation ! Ils semblent beaucoup t'aimer, ils sont charmants. Et toi, comment t'appelles tu?

La jeune enchanteresse, après ses paroles, s'était accroupie face à lui, tendant sa main vers le singe. Alice aimait beaucoup les animaux, ils participaient d'ailleurs à la biodiversité, à la pollinisation, et à toute sorte de chose, en cela, la demoiselle les respectés et parfois, elle favorisait la pousse de certaines plantes pour que ces adorables petites bêtes puissent se nourrir...
 



ALICE
& KUMA

code par Skank aka Achiavel sur Apple-Spring
avatar

Feuille de personnage
Célibataire: Oui
Pouvoir:
Âge du personnage:
Néophyte
Néophyte
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 35
Date d'inscription : 03/08/2015
Age : 21
Localisation : Bonne question! XD
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux amoureux de la nature en forêt [Avec Alice] Lun 14 Sep - 20:16


Deux amoureux de la nature en forêt


La jeune fille n'eut pas l'air dérangée par son comportement peu conventionnel et semblait même... lui sourire. Kuma n'en croyait pas ses yeux. Il s'y reprit à plusieurs fois, mais non. Il ne se trompait pas. C'était bien un sourire. L'un des plus beau qu'on lui ait jamais fait. Une légère brise seleva, leurs chevelures respectives s'envolèrent doucement. Les deux jeunes gens se dévisagèrent un instant, instant qui devait s'ancrer profondément dans la mémoire de Kuma. Quelques feuilles mortes volèrent et le soleil se refléta dans le lac en une myriade de rayons lumineux.
Un nouveau raclement de gorge de Karasu vint à briser l'immortalité de la scène. Prenant conscience de leur présence, la divine créature observa tout à tour les compagnons de Kuma. Hebi semblait dubitatif, mais pas aussi réfractaire qu'à l'accoutumée. Il faut dire que les plantes et branches alentours semblaient comme... forte d'une énergie nouvelle ? Kuma et les autres ne ressentaient pas la magie, mais ils sentaient une force inconnue qui contribuaient au maintien de l'Equilibre provenir de la jeune fille. Ce qui ne pouvait que la rendre encore plus belle aux yeux de Kuma.

- Enchantée...

Dit elle soudainement. Et le simple son de sa voix faisait vibrer d'énergie les feuilles des végétaux. Et faisait trembler Kuma comme une feuille. Elle continua avec son magnifique sourire :

-Ravie de te rencontrer, je me nomme Alice, c'est un plaisir de rencontrer quelqu'un aussi attentionné au bien-être des animaux qui peuplent la végétation ! Ils semblent beaucoup t'aimer, ils sont charmants. Et toi, comment t'appelles tu?

Que ? Comment avait-t-elle su ? L'observait-elle depuis quelques temps déjà ? Ou l'avait-elle simplement déduit de la présence de ses amis à ses côtés ?
Kuma ne répondit pas tout de suite, omnibulé par la belle. Celle-ci s'était penchée au dessus de Saru et lui tendait une main cajoleuse. Le petit singe fit une moue capricieuse l'espace de cinq secondes, avant de céder à l'appel des caresses. Kuma eut un sourire en coin de bouche. Le petit animal avait toujours eu un faible pour les grattouilles sous le ventre. Il se pencha à son tour, caressant le chimpanzé d'un geste machinal, en profitant pour observer à la dérobée la jeune enchanteresse.

- Traître de Saru, persifla Hebi, le ramenant à la réalité.

- La ferme, Hebi, riposta Kuma. A chacun ses petits vices.

Il se racla la gorge, prenant son courage à deux mains pour répondre à la prénommée Alice à trente centimètre de lui.

- Euh... Je m'appelle Kuma Kashikoi. Et le petit chimpanzé s'appelle Saru. Mes... mes amis te remercient du... du compliment que tu leur fait ! Essaya-t-il en esquissant un demi-sourire.

- J'ai jamais dit ça ! S'insurgea le reptile. Ce n'est pas par-ce que tu te laisses aller à de bas sentiments humain à tout bout de champs que tu peux nous utiliser comme extension de tes envies amoureuses ! D'abord Saru, ensuite tu...

- Heu... continua l'hybride en faisant fi de l'outrance de son compagnon.  Toi aussi tu... tu aimes bien la forêt, la nature ? J'ai cru sentir quelque chose dans ce genre là quand tu t'es approchée... C'est ton pouvoir ou une simple affinité ?

Kuma se congratula. Il avait fait des progrès en relation humaine, surtout envers les filles, depuis sa rencontre avec Amélia. Il espérait juste que la jolie Alice ne se sente pas gênée par son approche toujours un peu maladroite, mais il sentait qu'elle n'était pas ce genre de fille. Quel plaisir de pouvoir voir s'afficher des sourires de tendresse sur un aussi joli visage ! Kuma attendait le prochain avec impatience.
avatar

Feuille de personnage
Célibataire: Oui
Pouvoir: Ordre animalier
Âge du personnage: 17 ans
Guerrier
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 222
Date d'inscription : 07/05/2015
Age : 18
Localisation : Quelque part
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux amoureux de la nature en forêt [Avec Alice] Lun 14 Sep - 23:55



❝ Deux amoureux de la Nature en forêt.



La jeune fille l'observait tranquillement, avec douceur, et sans aucune exaspération. À la vérité, elle le trouvait touchant, sa façon d'être était en totale opposition avec cette facette un peu ''sauvage'' qui se dégageait de lui. Sa voix se faisait si douce et hésitante à la fois, il semblait apeuré qu'elle ne s'insurge de son comportement, pourtant, c'était bien tout l'inverse qu'il se passait.
Le lac scintillait de mille reflets lumineux, ses faisceaux donnaient à ce lieu une atmosphère magique et agréable. Doucement, la jeune enchanteresse avait fermer les yeux, sentant chaque odeur qui se dégageait de la petite brise si agréable. Doucement, elle s'était mit à cajoler le petit singe avec des yeux enchantés. La demoiselle avait en réalité toujours eu un grand attachement pour les animaux, elle se plaisait à les caressés, les observés, mais également leurs parlés. Bien que celle-ci ne comprenait rien au langage des animaux, cette dernière adorait toutefois leurs parlés. Pour elle, la Nature et les animaux étaient complémentaires. Sans la Nature, les animaux ne pourraient se nourrir, sans les animaux, la végétation ne pourrait pas pousser, il n'y aurait ni pollinisation, ni élimination de certaines plantes. En effet, il avait ce cycle exceptionnel : certaines plantes poussaient de façon trop abondante, leurs trop fortes présences empêchent certaines plantes de poussées, or, grâces à certains animaux, ils régularisent ce système, le tout, dans une harmonie parfaite!
Alice continuait ses caresses sur le ventre du petit animal.

- "Saru" ? C'est un très joli prénom que tu as dis moi? Cela te rend exceptionnel, tu es un singe unique Saru, tu as de quoi être fier, en plus, tu es adorable. Souffla la Lady au petit singe.

Sa voix était douce et tendre, dans son langage, on ressentait tout son amour pour les animaux, la vie en générale. Cette dernière la respectait et la protégeait. Les nombreuses remarques de le dénommé ''Hebi'' firent sourire d'avantage Alice.

- Tu as un très fort caractère dis moi? Je suis enchantée de te rencontrer Hebi, pardonne moi si je ne vous comprends pas, je n'es pas cette faculté si exceptionnelle de pouvoir communiquer avec vous... En disant ces paroles, ses deux améthystes se déposèrent sur le jeune hybride, l'observant un instant, elle lui adressa un petit sourire jovial. - Tu as une capacité unique Kuma, pouvoir communiquer avec les animaux... C'est tellement exceptionnel!

Un instant, Alice demeura muette, observant la nature qui l'entourait. Puis, elle s'était souvenue de la question que le jeune homme venait de lui poser.

- Je... Je peux communiquer avec la Nature, je peux  intervertir avec elle, j'aide les plantes à poussées... En soi, je peux me servir de la Nature. La Nature est mon amie, je la protège, elle m'apporte la force. Je la respecte. C'est grâce à la végétation que j'ai appris que tu t'occupais des animaux. Je t'en remercie, ces petites bêtes ont besoin de quelqu'un pour veiller sur eux. Pour moi, la Nature est un immense système où chaque plante, chaque brin d'herbe, chaque arbre qui l'a compose est unique et important. Les animaux font partit de ce système, ils aident la Nature à prospérer. Notre monde est magnifique, ma magie viens de la végétation, je la considère comme un cadeau qui m'a été fais, en cela, je souhaite la protégée...

La jeune enchanteresse prit doucement la main de Kuma, et lui mit une petite graine dans la paume de la main.

- Tu sens cette énergie? Cette vie qui se dégage de cette toute petite graine? Et bah c'est cette force que je tiens à protéger. Je ressens tout, lorsque la Nature est blessée, j'en ressens les conséquences, mais mon véritable bonheur c'est de voir ces jeunes graines grandirent et devenir radieuses. Je suis ravie Kuma, tu sembles respecter la Nature, tu veilles sur les animaux, tu es une bonne personne ! Et tes amis sont adorables ! Même toi Hebi La demoiselle leur afficha un magnifique sourire, un sourire qu'elle dédia au jeune homme.
La Nature semblait calme, elle reflétait le bonheur et la joie. Alice se faisait douce, et protectrice.
 



ALICE
& KUMA

code par Skank aka Achiavel sur Apple-Spring
avatar

Feuille de personnage
Célibataire: Oui
Pouvoir:
Âge du personnage:
Néophyte
Néophyte
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 35
Date d'inscription : 03/08/2015
Age : 21
Localisation : Bonne question! XD
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux amoureux de la nature en forêt [Avec Alice] Sam 19 Sep - 17:21


Deux amoureux de la nature en forêt

La belle continuait à l'observer de ses grands yeux mauves. Kuma avait la sensatino de s'y noyer confortablement.

- "Saru" ? C'est un très joli prénom que tu as dis moi? Cela te rend exceptionnel, tu es un singe unique Saru, tu as de quoi être fier, en plus, tu es adorable.

Le jeune singe en ronronnait de bonheur, après que Kuma lui eu traduit les gentils mots d'Alice. Il se mit en boule à la manière d'un chat, un air de plénitude sur le visage. Il n'en fallait pas plus pour Saru pour être au comble du bonheur. Et Kuma constatait avec joie que l'enchanteresse savait parler aux animaux. Il la dévorait des yeux. Les siens se posèrent alors sur Hebi :

- Tu as un très fort caractère dis moi? Je suis enchantée de te rencontrer Hebi, pardonne moi si je ne vous comprends pas, je n'es pas cette faculté si exceptionnelle de pouvoir communiquer avec vous...

Kuma n'en crut pas ses oreilles : quelqu'un avait fait un commentaire positif sur Hebi ? Quelqu'un ne le reniait pas ? Quelqu'un S'EXCUSAIT auprès de lui ?? Même avant de lui traduire, Hebi semblait manifestement désarconné par le sourire de l'amoureuse de la nature. Sourire qu'elle lui adressait à présent.

- Tu as une capacité unique Kuma, pouvoir communiquer avec les animaux... C'est tellement exceptionnel!

Il en rougissait de fierté. On lui avait rarement fait si beau compliment. Il n'osa pas l'interrompre de peur que la magie de cet instant ne soit brisée.

- Je... Je peux communiquer avec la Nature, je peux  intervertir avec elle, j'aide les plantes à poussées... En soi, je peux me servir de la Nature. La Nature est mon amie, je la protège, elle m'apporte la force. Je la respecte. C'est grâce à la végétation que j'ai appris que tu t'occupais des animaux. Je t'en remercie, ces petites bêtes ont besoin de quelqu'un pour veiller sur eux. Pour moi, la Nature est un immense système où chaque plante, chaque brin d'herbe, chaque arbre qui l'a compose est unique et important. Les animaux font partit de ce système, ils aident la Nature à prospérer. Notre monde est magnifique, ma magie viens de la végétation, je la considère comme un cadeau qui m'a été fais, en cela, je souhaite la protégée...

Kuma avait envie de pleurer. Toutes ses années à errer seul en forêt, où il avait observé, impuissant, à la dégradation régulière de la Nature, se demandant parfois s'il était bien le seul à en comprendre l'importance et la beauté ! Un immense poids se retira alors de ses épaules et quelque chose se lia entre lui et la jeune fille. Elle le comprenait, il la comprenait.
Elle se saisit alors d'une graine dans sa poche qu'elle déposa délicatement dans ses mains gantées. Il frémit au contact de sa peau, mais ne dit rien. Pour la première fois, quelqu'un pouvait toucher ses membres mutilés sans qu'il ne ressente aucune honte. Ses bras étaient enfin redevenus les siens.

- Tu sens cette énergie? Cette vie qui se dégage de cette toute petite graine? Et bah c'est cette force que je tiens à protéger. Je ressens tout, lorsque la Nature est blessée, j'en ressens les conséquences, mais mon véritable bonheur c'est de voir ces jeunes graines grandirent et devenir radieuses. Je suis ravie Kuma, tu sembles respecter la Nature, tu veilles sur les animaux, tu es une bonne personne ! Et tes amis sont adorables ! Même toi Hebi !

Alors qu'elle souriait en chacun d'eux, Kuma observa la petite baie rouge. Une graine de houx. Souvent considéré comme parasite, mais qui avait sa place dans l'écosystème. Il leva des yeux brillants vers elle :

- Je ne ressent pas l'énergie comme toi tu le peux, mais je comprends très bien son importance au sein de cet équilibre, et je sais apprécier toute la magie qui en est contenue.

Il se leva, la précieuse graine en main.

- La Nature est un être vivant autant qu'un fluide, et nous en sommes des catalyseurs. L'Equilibre se créer de lui-même. Nous avons subi les pires tortures de nos semblables, détruisant notre nature humaine, mais nous avons surmonté ces épreuves pour devenir ceux qui ont pour but de contrebalancer la nature cruelle de l'humain.

Il tendit la jeune graine à Karasu sur son épaule qui la prit délicatement avant de prendre son envol, dans le but de la planter dans une zone plus adaptée à la croissance du houx.

- Cette petite graine n'aurait jamais survécu sans Karasu. Il aurait peut-être fallut la laisser, voir si elle s'en serait sortie « naturellement ». On pourrait penser que vouloir forcer les choses serait anti-naturel. Mais le concept de naturel n'a plus beaucoup de sens à présent que l'humain a son empreinte industrielle sur l'entierté du monde. Il faut alors avoir un comportement opposé, aussi extrême, pour préserver l'Equilibre naturel.

Il se rassit à ses côtés, la regardant droit dans les yeux, cette fois-ci sans défaillir. Il venait de comprendre quelque chose de primordial à son sujet et n'aurait à présent plus honte de son apparence.

- L'équilibre sera toujours présent. Le déséquilibre n'existe pas. Mais si un des deux côtés de la balance devient trop légère, inévitablement, la force des choses allégera l'autre côté, supprimant les poids en trop, donnant naissance à un nouvel équilibre. Notre but, le but de chacun, est de savoir préserver les différents équilibres dans lesquels nous sommes présent. Et l'Humain, inconsciemment, à créé un facteur qui est à même de conserver les poids sur l'autre partie de la balance : nous.

Il lui prit les mains, doucement, un sourire heureux sur ses lèvres. Il venait de trouver nombre de réponse à ses questions.

- Notre but est de sauver la nature pour permettre à l'humain, notre propre espèce, de perdurer. Nous sommes là pour rattraper les erreurs de nos confrères pour permettre aux merveilles que sont les hommes de subsister. Nous parviendrons à sauver la mère et les fils et à les conserver dans la même balance. Car si la plupart des fils sont mauvais et égoïstes, si nous existons encore c'est que nous avons notre place et qu'il y a un intérêt à la préserver. Il doit y avoir des hommes bons, des hommes sensibles. J'en suis à présent convaincu. Il doit exister une harmonie possible et si la mort est parfois nécessaire, il est juste de tout faire pour la retarder au maximum.

Il se leva à nouveau, en lui tendant la main, un grand sourire au lèvre.

- Veux-tu bien m'aider dans cette tâche ? Veux-tu que nous agissions de concert à la recherche d'un Equilibre entre tout les acteurs de la Nature ? Nous avons encore tant à faire... Nous serons bien plus efficace à deux. Et deux, c'est le début de tout. Qui sait si nous n'arriverons pas à rassembler assez de personne pour nous aider dans l'avenir ?

Kuma se sentait transporté de bonheur. Tant de chose venait de se dénouer en lui ! Il reprenait à nouveau foi en l'humanité et en sa quête de l'Equilibre car, enfin, il avait trouvé un humain qui s'accordait avec lui sur la beauté et l'importance de la Nature.
avatar

Feuille de personnage
Célibataire: Oui
Pouvoir: Ordre animalier
Âge du personnage: 17 ans
Guerrier
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 222
Date d'inscription : 07/05/2015
Age : 18
Localisation : Quelque part
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux amoureux de la nature en forêt [Avec Alice] Sam 19 Sep - 20:01



❝ Deux amoureux de la Nature en forêt.




Alice l'observait, plus il lui parlait, et plus elle le trouvait exceptionnel, et ce, à tout les points de vue. D'apparence, ce jeune homme, était absolument craquant, ses cheveux dorés lui donnait un petit air charmant, tandis que ses deux yeux, semblables à deux émeraudes reflétant la beauté naturelle lui confiait un visage doux. Intérieurement, il était tout autant grandiose, pour la première fois, elle venait de rencontrer quelqu'un qui était près à défendre l'écosystème! Pour la première fois, la demoiselle rencontrait une personne semblable à elle-même. Cette joie qu'elle éprouvait se ressentait sur son visage qui lentement s'illuminait du plus magnifique des sourires. Doucement, elle avait observer tous les amis du jeune hybride, elle ne les considéraient pas comme des animaux, mais belle et bien comme des êtres vivants à part entière. Lorsque ce dernier lui avait prit les mains, la brunette avait eu de très légères rougeurs, celle-ci n'était pas habituée, mais son sourire demeurait.

- Tu es une bonne personne Kuma, ton cœur est pure. et tes intentions sont belles et bonnes. Je suis enchantée de t'avoir rencontré, j'ai enfin pu trouver quelqu'un partageant ce même amour que le miens!

La Nature rayonnait, une aura bienfaitrice entourait les deux jeunes personnes. Le soleil se reflétait sur les arbres faisant miroité les ombres des feuilles sur l'immense étendue d'eau. Une douce brise ramenait des senteurs de fleurs et d'arbres. La jeune enchanteresse ferma un instant ses yeux, profitant de cet instant si magique. Tout dans cet instant était pour la jeune fille quelque chose de magique, un doux rêve. Son regard améthyste se posa à nouveau sur les petits camarades du garçon, cette dernière se disait qu'il avait beaucoup de chance. Alice se rendit tout d'un coup compte que elle et lui était complémentaire, chacun d'eux protégeait l'écosystème à sa façon. Un lien indéfinissable mais pourtant puissant liait les deux amoureux de la Nature.

- Je serais ravie de t'aider dans cette mission! Lui avait-elle doucement répondu, son regard se perdant dans le vert des yeux de celui-ci. - Tu as raison, la Nature est un écosystème rare qu'il nous faut protéger. Auparavant, lorsque les hommes l'a respectaient, il y avait une harmonie, maintenant, cette harmonie est à chaque instant menacer de se briser. La Nature souffre, la Nature se brise sous le poids des hommes, sous la modernité de notre culture. Nous ne prenons plus le temps de la considéré, de nous rendre compte qu'elle est la mère de toute vie. Ici, chaque chose à son importance, qu'il soit gigantesque, ou qu'une minuscule petite graine, son existence à un devoir et une signification propre à lui-même. Bien souvent, égoïstement, les hommes considèrent la Nature comme acquise, comme leur appartenance, cependant, la Nature ne nous appartient pas, nous appartenons à elle. Et en ça, cela créer toute la différence. La Nature vit, souffre, tout comme nous, elle est le cœur de chaque homme, les poumons de chaque être, elle représente la vie. Cependant, notre culture ne l'a que trop souvent bafouée, oubliée. C'est pour cela que je tiens à réajusté l'équilibre, et maintenir ce système si beau, si puissant, et pourtant si fragile... Et en cela, je serais ravie de faire équipe avec toi! Ta capacité exceptionnelle de parler aux animaux, ton extrême bienveillance ainsi que ton amour pour cette Nature que j'aime tant font de toi un allié, un ami, et un partenaire! Ensemble, nous pourrons faire de grandes choses! À ces mots, elle en avait sourit, ses yeux le dévoraient un instant, il l'a fascinait au même titre qui la rendait joyeuse. Il était si rare de rencontrer des personnes  ainsi... La graine allait pousser, elle le savait, avec l'intention que le jeune homme venait de lui donner. Les yeux brillants, elle l'avait observer, Alice voulait lui demander quelque chose, cependant elle hésitait...

- Hum... Kuma...? Euh... Tu crois que tes amis m'aimes bien? Je ne les comprends pas, et cela reste un de mes plus grands regrets... J'aimerais tant pouvoir les comprendre, leurs parler, ainsi je pourrais comprendre leur envies, leurs besoins, si ils se sentent bien dans leurs milieu... Les animaux ne sont pas seulement des bêtes, ce sont des ouvriers de la Nature, ils sont tout comme nous, les fruits de celle-ci. Je considère les animaux comme mes égales, et en ça, je les respectent. Ce sont des êtres vivants à part entière! Déclara cette dernière d'une voix douce et posée.

Doucement elle l'observait, sa robe voulait dans le vent, alors qu'elle contemplait le paysage tout en regardant parfois les yeux magnifiques de ce jeune homme. Parfois, les yeux de la brunette semblait se perdre dans l'infini paysage de verdure...
 



ALICE
& KUMA

code par Skank aka Achiavel sur Apple-Spring
avatar

Feuille de personnage
Célibataire: Oui
Pouvoir:
Âge du personnage:
Néophyte
Néophyte
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 35
Date d'inscription : 03/08/2015
Age : 21
Localisation : Bonne question! XD
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux amoureux de la nature en forêt [Avec Alice] Mar 22 Sep - 19:36


Deux amoureux de la nature en forêt


Ils s'observèrent mutuellement pendant quelques instants. Le même sourire était visible sur leur deux visages. Alice rougissait légèrement, mais ne rejeta pas sa demande.

- Tu es une bonne personne Kuma, ton cœur est pur. et tes intentions sont belles et bonnes. Je suis enchantée de t'avoir rencontré, j'ai enfin pu trouver quelqu'un partageant ce même amour que le mien!

Elle souriait à chacun, tour à tour. Elle semblait beaucoup apprécier ses amis, et cela ne pouvait que plaire à l'hybride. La belle était définitivement une personne au goût de l'amoureux de la nature qu'il était.

Après quelques instants, son sourire se fit déterminé, riche d'une nouvelle volonté. Elle le regarda droit dans les yeux, prête à relever le défi :

- Je serais ravie de t'aider dans cette mission! Tu as raison, la Nature est un écosystème rare qu'il nous faut protéger. Auparavant, lorsque les hommes l'a respectaient, il y avait une harmonie, maintenant, cette harmonie est à chaque instant menacer de se briser. La Nature souffre, la Nature se brise sous le poids des hommes, sous la modernité de notre culture. Nous ne prenons plus le temps de la considéré, de nous rendre compte qu'elle est la mère de toute vie. Ici, chaque chose à son importance, qu'il soit gigantesque, ou qu'une minuscule petite graine, son existence à un devoir et une signification propre à lui-même. Bien souvent, égoïstement, les hommes considèrent la Nature comme acquise, comme leur appartenance, cependant, la Nature ne nous appartient pas, nous appartenons à elle. Et en ça, cela créer toute la différence. La Nature vit, souffre, tout comme nous, elle est le cœur de chaque homme, les poumons de chaque être, elle représente la vie. Cependant, notre culture ne l'a que trop souvent bafouée, oubliée. C'est pour cela que je tiens à réajusté l'équilibre, et maintenir ce système si beau, si puissant, et pourtant si fragile... Et en cela, je serais ravie de faire équipe avec toi! Ta capacité exceptionnelle de parler aux animaux, ton extrême bienveillance ainsi que ton amour pour cette Nature que j'aime tant font de toi un allié, un ami, et un partenaire! Ensemble, nous pourrons faire de grandes choses!

En ces mots, la chose prit une dimension solennelle : ils étaient à présent unis dans cette quête d'un Equilibre entre les humains et la Nature. Ils se regardèrent révérencieusement, come pour appuyer les clauses du contrat qui s'était établis entre eux. Puis elle quitta tout aussi rapidement son ton cérémonieux pour adopter une conduite un peu moins sûre d'elle même :

- Hum... Kuma...? Euh... Tu crois que tes amis m'aimes bien? Je ne les comprends pas, et cela reste un de mes plus grands regrets... J'aimerais tant pouvoir les comprendre, leurs parler, ainsi je pourrais comprendre leur envies, leurs besoins, si ils se sentent bien dans leurs milieu... Les animaux ne sont pas seulement des bêtes, ce sont des ouvriers de la Nature, ils sont tout comme nous, les fruits de celle-ci. Je considère les animaux comme mes égales, et en ça, je les respectent. Ce sont des êtres vivants à part entière!

La question n'était qu'une preuve de plus de son amour sans limite pour la Nature et ses composants. Le sourire de Kuma ne diminuait pas depuis déjà dix minutes. Il traduisit rapidement l'information aux trois autres avant de se retourner vers elle dans l'attente de la réponse de chacun.

- Je pense que la question ne se pose pas, Alice... dit-il avec un immense sourire.

Pour toute réponse, Saru fonça de lui-même dans les bras de la brunette et se mit à émettre un son proche du ronronnement d'un chat. Karasu se percha sur l'épaule d'Alice, avec son sourire bien à lui, et même Sasori, son scorpion, quitta sa botte droite (pour la première fois depuis sa naissance en plein jour) pour monter à la jambe de la jeune fille. Écureuils, Geai, Moineaux, tout ceux qui connaissaient Kuma et qui avaient compris ses dires par le biais de sa traduction en trois langues et de leur apprentissage auprès de l'hybride, sortirent de leurs tanières ou de leurs nids pour observer la jeune fille avec un air d'approbation pour les plus timides, ou pour venir se saisir amoureusement de sa jambe ou de ses bras pour les plus téméraires. Petit à petit, l'information circula en un rien de temps, de bouche à oreille, beaucoup la connaissant déjà comme étant la protectrice de leurs arbres, leurs branches, leur forêt, et la berge du lac se remplit d'un attroupement hétéroclite, tout aussi bien composé de prédateur comme de proie, faisant une entorse à leur instinct le temps d'un instant. Les oiseaux pépiaient en cœur, les cerfs tapaient du pied en cadence, les loups hurlèrent dans un orchestre organisé bien qu'improvisé. Même certains poissons vinrent voir ce qu'il se passait en passant leurs têtes à travers la surface de l'eau. Et tous scandèrent d'une manière ou d'une autre en l'honneur de la personne d'Alice. Et Kuma n'eut même pas à user de son pouvoir.

Profitant au maximum de cet instant magique, il se tourna alors vers Hebi, seul animal qui tournait le dos au reste de l’attroupement.

- Allons, Hebi, s'inquiéta Kuma en se penchant vers son ami. Que ce passe-t-il ? Tu ne peux quand même pas nier que cette humaine n'est pas à ton goût ?

- Je n'ai pas de goût, crissa le reptile. Je suis un animal, je ne suis pas un humain. Je ne ressent pas de sentiment à l'exception du danger et de l'appétit. Et je m'en porte très bien !

Il se tourna en pointant du bout de la queue les autres animaux qui continuaient leur contemplation silencieuse.

- Et ce n'est pas cet attroupement digne d'une mauvaise histoire à l'eau de rose pour petite humaine qui me fera dire le contraire. On a pas idée de violer à ce point les règles de l'instinct naturel ! Vous vous revendiquez défenseur de ces lois mais vous ne les appliquez pas.

- Ce n'est qu'une petite célébration, d'ici cinq minutes ils partiront tous se chasser entre eux. Les lois sont toujours d'actualité, mais tout n'est pas contraint de se passer dans le sang et le meurtre !

- C'est la part de cruauté de la nature, grogna Hebi. C'est comme ça. La Nature, c'est une succession de meurtre et de viol.

- Tu n'as pas tout à fait tort, concéda Kuma, mais seulement si tu la vois d'un point de vue de l'individu. Si tu la regarde dans son ensemble, elle devient magnifique ! La preuve, ce genre d'événement peut avoir lieu dans le cadre de la nature.

- Je n'ai pas cette capacité à prendre du recul, Kuma. C'est un de tes talents. Quant à ce genre d'événements, si c'était une norme, alors la Nature ne tiendrait pas longtemps.

- Raison de plus pour en profiter.

Kuma réfléchit un instant à une alternative avant de se décider pour une qui lui parraissait satisfaisante.

- Et si, dans le duo que nous formons à présent, tu nous servais de modérateur ? Surveille nos abus de bonheur et d'optimisme, et rappelle nous toute la difficulté de nos tâches. Cela nous forcera à nous dépasser pour réussir à te contredire.

Hebi parut perplexe, avant de répondre avec une pointe d'envie dans la voix :

- C'est un défi ?

- Exactement ! Ton but sera d'être si déprimant au sujet de la nature que nous serions vidé de tout optimisme. Et le notre sera de surpasser ta mauvaise humeur pour te prouver que la Nature n'est pas simplement le tableau défaitiste que tu te représente.

- Attention Kuma, tu te rajoute une contrainte... dit-il malicieusement. J'ai l'instinct compétitif.

- Moi aussi, quand il s'agit de schéma de pensée ! Répondit-il du tac au tac. On fait comme ça ?

- Très bien, céda Hebi. J'accepte votre association futile. Si tu me permet de le briser tout de suite après...

- Je pense que notre petit duo durera plus longtemps que tu ne le penses, conclu Kuma en le soulevant.

Le serpent rampa jusqu'à sa propre épaule, se redressant de toute sa hauteur, toisant l'assemblée qui, redevenu silencieuse, regarda les deux compères. Le suspens dura quelques instants, avant que Kuma ne s'exclame :

- Il est d'accord!! Sous les hourras animaliers de chacun, qui n'avait pas eu besoin de traduction pour comprendre.

Alors que chacun profitait de ce petit instant de répit dans une vie aussi belle que cruelle, Kuma regarda à nouveau la jeune enchanteresse. Il l'avait enfin trouvé, son instant de répit à lui dans sa vie qui manquait cruellement de beauté...


Blanche-Neige Power
avatar

Feuille de personnage
Célibataire: Oui
Pouvoir: Ordre animalier
Âge du personnage: 17 ans
Guerrier
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 222
Date d'inscription : 07/05/2015
Age : 18
Localisation : Quelque part
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux amoureux de la nature en forêt [Avec Alice] Jeu 24 Sep - 18:54



❝ Deux amoureux de la Nature en forêt.




Toute la Nature, tous les animaux qui la peuplait était venu, en seulement quelques instants s'attrouper auprès d'elle. La demoiselle observait ce spectacle d'un œil dès plus admiratif. Tout était si beau, si joyeux... Tout était merveilleux. La jeune enchanteresse ne craignait aucun animal, aussi, lorsque le petit scorpion était venu grimper sur sa jambe, se fût un sourire empli de bonheur et de joie qui avait rayonner sur ses lèvres fines. En cet instant, elle avait l'impression que le temps s'arrêtait, que cet instant n'était qu'à eux. Ses yeux eurent un léger regard presque furtif faire ce jeune hybride à présent camarade et allié de la Lady. Plus elle passait du temps en sa compagnie, et plus l'espoir de rencontrer des personnes aimante de la Nature augmentait. Pour l'instant, Alice n'avait rencontrer que très peu de personne qui partageait sa passion, alors c'était un sentiment presque inexplicable, mêlant bonheur et joie, espoir et tendresse qu'elle éprouvait en cet instant. Ses yeux de la couleur de l'améthyste observait un à un les petits animaux, ils étaient tous des camarades de Kuma, et pour certains des amis. Ce garçon avait une telle relation privilégiée avec le monde animalier que la jeune fille trouvait cela exceptionnelle. Tendrement, avec une douceur infinie, elle serra dans ses bras le petit singe qu'elle trouvait à croquer. Cette dernière eu un rire léger en l'entendant ronronner, décidément, les animaux la passionnait! Presque autant que sa chère végétation qu'elle aimait tant. Son regard se tournait parfois faire le magnifique corbeau qui s'était perchée à son épaule. Il était absolument magnifique. Rien que de voir la beauté de chaque bête qui était là, présent autour d'elle, cette dernière savait qu'ils faisaient du bon travail. Sa main venue chercher des toutes petites graines qu'elle avait dans un sac de toile accroché en bandoulière. Avec des gestes calmes et doux, elle tendit les petits graines vers le corbeau.

- Je sais que les corbeaux les adorent, je ne sais pas si elles seront à ton goût par contre. Déclara t-elle d'une voix posée.

D'expérience, l'enchanteresse savait que chaque animal, même si il appartenait à la même espèce, avait des goûts différents. Bien entendu, les lapins mangeaient des carottes, les écureuils les glands... etc. Mais chacun avait de petites particularités bien à eux, ce qui les rendaient tous unique et tellement merveilleux. Son visage avait continue d'observer cet attroupement d'animaux, ils étaient tous là, oubliant l'espace d'un instant le règne animalier. Ils semblaient la saluée, Alice en eut les larmes aux yeux, jamais encore la demoiselle avait eût le bonheur et la chance d'assister à un tel spectacle, et tout cela, c'était grâce à Kuma. Heureuse, elle lui avait adresser un regard et un sourire empli de joie, de bonheur, mais également infiniment reconnaissant. Puis, la jeune fille avait longuement regarder le reptile, il semblait avoir fort caractère, bien qu'elle ne le comprenait pas. Avec élégance et grâce, Alice s'était approcher du jeune homme, en faisant bien attention de ne faire aucun mal aux quelques animaux qui étaient grimpés sur elle. Pendant  quelques instants, la Lady observa Hebi, une certaine once de curiosité émanait de ses yeux.

- Tu es vraiment beau tu sais Hebi? Je te trouve vraiment ravissant et très imposant, bien que je ne te comprenne pas, tu sembles sceptique à mon propos. Ne t'en fais pas, je ne veux en aucune manière corrompre le règne animal, je le respecte. Je sais bien que lorsque tous ces animaux aurons reprit leurs vies, les plus faibles seront chassés par les plus forts. C'est les lois, elles peuvent paraître cruelles, voir horribles pour certaines espèces, pourtant elles sont nécessaires à la vie elle-même. La Nature possède le même genre de système, certains végétaux meurs pour laisser la place à d'autres. À ces mots, la demoiselle avait caresser le reptile doucement. - Je ne veux en aucun cas te paraître hostile, ou je ne sais trop. Je veux juste être ton amie, ou tout du moins, une personne qui te côtoie, enfin bien-sûr si tu m'en donne le droit.

L'enchanteresse était respectueuse, dans sa voix, elle souhaitait sincèrement que Hebi l'apprécie, toutefois, la demoiselle n'allait pas le forcer. Son visage revenu sur celui de Kuma, Alice demeura à cette distance, proche de lui, sans trop l'être, caressant toujours doucement le serpent. Ses yeux s'étaient fermés, d'un seul coup, toute la végétation sembla réagir, comme si elle répondait à l'appel de la jeune fille. Les fleurs, les arbres, ainsi que les buissons se tendirent tous vers Kuma, ils semblaient l'observer.

- La Nature t'apprécis, je le sais, regarde, elle réagi. Contemple sa beauté, nous nous complétons, et en cela, notre collaboration en est des plus exceptionnelle et agréable. Sourit elle.
 



ALICE
& KUMA

code par Skank aka Achiavel sur Apple-Spring
avatar

Feuille de personnage
Célibataire: Oui
Pouvoir:
Âge du personnage:
Néophyte
Néophyte
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 35
Date d'inscription : 03/08/2015
Age : 21
Localisation : Bonne question! XD
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux amoureux de la nature en forêt [Avec Alice] Sam 26 Sep - 19:56


Deux amoureux de la nature en forêt

Alors que les cris de chacun s'estompaient, la jeune brune s'approcha de l'hybride sans quitter Hebi des yeux. Le serpent était toujours à son épaule, l'observant d'un œil inquisiteur. Il s’apprêtait sans doute à avoir un comportement réfractaire, mais il fut visiblement prit de court quand Alice lui sourit, joyeuse, et se mit à lui parler – d'une voix si douce que le reptile ouvrit grand les yeux.

- Tu es vraiment beau tu sais Hebi? Je te trouve vraiment ravissant et très imposant, bien que je ne te comprenne pas, tu sembles sceptique à mon propos. Ne t'en fais pas, je ne veux en aucune manière corrompre le règne animal, je le respecte. Je sais bien que lorsque tous ces animaux aurons reprit leurs vies, les plus faibles seront chassés par les plus forts. C'est les lois, elles peuvent paraître cruelles, voir horribles pour certaines espèces, pourtant elles sont nécessaires à la vie elle-même. La Nature possède le même genre de système, certains végétaux meurs pour laisser la place à d'autres.

A mesure qu'elle parlait, Kuma traduisait, et Hebi semblait de plus en plus désarçonné. Sans qu'il ne s'en rende compte, Alice avait posé sa main sur son corps écailleux. Il frémit mais ne réagit pas d'avantage. Kuma était impressionné : Seul lui avait l'autorisation ne serait-ce que de le toucher. Kuma ressentait que le grincheux serpent éprouvait un respect envers Alice presque aussi important que celui qu'il éprouvait pour l'hybride. Et ce n'était pas peu dire.
L'enchanteresse semblait émue de ses propres paroles. Elle avait compris la place de Hebi dans leur nouvelle symbiose, et par ses mots, lui prouvait qu'elle l'acceptait à son tour. Elle entreprit de le caresser doucement, respectueusement, aussi délicatement que Kuma le faisait. Le serpent ne broncha pas.

- Je ne veux en aucun cas te paraître hostile, ou je ne sais trop. Je veux juste être ton amie, ou tout du moins, une personne qui te côtoie, enfin bien-sûr si tu m'en donne le droit.

La jeune fille se tourna vers Kuma, plongeant ses yeux dans les siens, avant de les fermer. Un bruissement se fit entendre alors que la respiration d'Alice se faisait plus lente. Le hêtre qui se tenait à côté de Kuma s'anima, ses branches vinrent l'effleurer avec douceur. Un regard circulaire lui permit de voir la moindre branche, le moindre brin d'herbe se tendre au maximum vers lui, comme dans le but de le caresser à la manière d'Alice caressant Hebi. Kuma se saisit délicatement de la branche du hêtre, la caressant en retour. Alice usait de son pouvoir pour lui montrer sa reconnaissance, comme Kuma il y a cinq minute.

- La Nature t’apprécie, je le sais, regarde, elle réagi. Contemple sa beauté, nous nous complétons, et en cela, notre collaboration en est des plus exceptionnelle et agréable.

Alice avait rouvert les yeux en souriant. Kuma lui renvoya son sourire. Arbre et bête, Faune et Flore, toute la Nature désincarnée les regardait de ses multiples yeux bienveillant. Kuma eut une poussée de bonheur et enlaça sa nouvelle partenaire pour lui manifester toute sa joie d'avoir enfin avec qui partager sa passion, ses rêves, son amour.

- Hum hum ! Croassa Karasu, le sourire aux lèvres et une graine dans le bec, en se perchant sur l'autre épaule de Kuma. Je suis on ne peux plus heureux de cet échange plus que touchant, mais je crois que la célébration de la Nature a suffisamment durée. Elle doit retourner à ses occupations.

Devant la sagesse de son camarade, Kuma s'éloigna d'Alice, s'adressant aux animaux réunis là pour leur demander de rejoindre terriers et nid. Hebi adopta de nouveau son air habituellement renfrogné, comme si tout ceci n'avait jamais existé.

- Et à ce propos, continua Karasu, si la jeune femme ici présente est liée à la flore, n'a -t-elle pas moyen de nous aider dans la traque du Poseur ?

Un déclic se fit en Kuma. Leur collaboration allait peut-être commencer à un très haut niveau. Mais il fallait, pour cela, en finir pour de bon avec la magie de l'instant, et Kuma ne se sentait pas encore prêt à devoir quitter ce doux et soyeux cocon de bonheur pour rejoindre les difficultés de la vie...
avatar

Feuille de personnage
Célibataire: Oui
Pouvoir: Ordre animalier
Âge du personnage: 17 ans
Guerrier
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 222
Date d'inscription : 07/05/2015
Age : 18
Localisation : Quelque part
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux amoureux de la nature en forêt [Avec Alice] Dim 27 Sep - 22:20



❝ Deux amoureux de la Nature en forêt.




La demoiselle avait observer toute la scène. Lentement, chaque animal avait rejoint son terrier, tous reprenait dès à présent leur vie normale. Cela n'avait été qu'une parenthèse, un instant qui n'avait duré que quelques secondes, mais dans le cœur de l'Enchanteresse, ce moment avait été bien plus que tout cela. Oui, ce court labs de temps avait été pour la brunette un instant inoubliable. Pendant un moment, toutes les souffrances de la Nature avaient quittées le cœur de Alice qui n'avait cesser de sourire. Tout cet instant avait été, était magique, et il le demeura bien après qu'il ce soit terminer, car dans le cœur de la Lady jamais il n'allait cesser. Cette simple vision, cette idée toute simple suffisait à la rendre heureuse. Celle-ci éprouvait de la joie, un bonheur indéfinissable à chaque fois qu'elle pouvait profiter de la Nature, oui, être ici, entouré de la végétation et des petits êtres qui la peuplait était pour cette dernière une véritable joie. La jeune fille avait été infiniment heureuse d'assister à cette magnifique représentation mais également... Ses yeux mauves observèrent un instant le reptile, il semblait à nouveau un peu grincheux, mais elle avait cru comprendre qu'il ne rejetait pas son amitié, et cela était pour la demoiselle une réjouissance extrême. Puis, lorsque que Kuma l'avait enlacer, Alice avait été surprise, mais avait répondu de manière positive à cette étreinte. Heureuse de sa collaboration et de cette amitié déjà installé entre eux. Oui, la Lady se sentait proche de lui, notamment parce qu'ils partageaient ce même amour de la Nature. Puis, le corbeau avait semble t-il dit quelque chose au jeune hybride, cependant cette dernière ne savait pas de ce sur quoi il était question, mais vu le ''déclic'' que le jeune homme avait eu, cela semblait être quelque chose qui le tourmentait, peut-être est-ce intiment liée à ce qu'il se passait dans la végétation ces derniers temps. Oui, la relation privilégiée que la jeune enchanteresse possédait avec la végétation lui permettait de ce rendre compte de ses changements d'états, ses souffrances, ses joies... Bref, Alice pouvait savoir, ressentir tout ce que la végétation éprouvait, tout ce que la flore percevait. Cette capacité était à la fois une bénédiction et une malédiction pour la jeune fille... Son regard se perdait un instant dans l'infinité verdure, dans ses arbres majestueux, l'odeur des pins, des hêtres survolaient le lac. Les petites fleurs se dressaient en reines. La brune n'avait pas cacher sa joie de voir le bonheur qu'avait éprouver le jeune homme au contact de sa Nature qu'elle chérissait tant. Elle était partit dans des réflexions. Cette végétation l'a rendait radieuse, la demoiselle n'avait jamais été si belle qu'en cet instant magique, puis, elle avait observer Kuma, et Hebi ainsi que le petit et adorable corbeau. Son regard s'était ensuite porter sur les autres petits compagnons du jeune homme.

- Je protégerait cette nature et ceux qui y habite quoi qu'il m'en coûte ! Des événements étranges secouent l'écosystème et cela m'inquiète... Mais jamais je ne m'arrêterai ! Je continuerais à lutter!

La végétation, comprenant les paroles de sa bienfaitrice se mit à réagir. Lentement elle avait entourer de ses branches et feuillages le duo. Elle murmurait, faisant des plaintes des souffrances qu'elle subissait. Alice écoutait, son visage était triste lorsque la Nature lui disait ses souffrances, dans le coeur de la jeune fille, celle-ci avait l'impression que des poignards s'enfonçaient. Puis, ses yeux avaient prit un éclat combatif, d'une manière directe, elle enserra les mains de Kuma dans les siennes.

- Kuma... Tu m'aideras n'est-ce pas...? Alice le regardait avec tendresse. - Tu m'aideras dans cette quête... Toi et moi, ensembles, main dans la main nous combattront ces détracteurs de la végétation. Ensembles, nous anéantirons les menaces qui planent sur notre magnifique écosystème. J'ai confiance en toi, je sais que notre collaboration ne sera que bénéfique. Nous sommes liés par une sorte de lien très puissant, notre amour pour la végétation, les animaux, pour tout l'écosystème... Nous nous servirons de cet amour pour réussir notre quête ! La jeune fille le regardait, avec douceur ses mains enfermaient délicatement ceux de Kuma, elle avait besoin de ressentir sa présence, elle était très solennelle.

Une branche de lierre apparu et s'enroula sur les bras de l'Enchanteresse, descendant jusqu'à leurs mains où ils s'enroulèrent faisant naître plusieurs petites branches. La demoiselle en ria.

- Ahah parfois, la Nature agis d'elle-même, elle t'apprécis

En effet, les petites branches de lierre, vinrent de logées dans les mains de Kuma, s'entremêlant doucement, les branches de lierre se délogèrent des mains de l'Enchanteresse pour toutes s'enrouler dans les mains du jeune hybride. La jeune demoiselle ne voulait pas voir cet instant se finir, elle avait trouver un allié qui partageait le même amour qu'elle.
 



ALICE
& KUMA

code par Skank aka Achiavel sur Apple-Spring
avatar

Feuille de personnage
Célibataire: Oui
Pouvoir:
Âge du personnage:
Néophyte
Néophyte
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 35
Date d'inscription : 03/08/2015
Age : 21
Localisation : Bonne question! XD
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux amoureux de la nature en forêt [Avec Alice] Sam 3 Oct - 14:13


Deux amoureux de la nature en forêt

Alice avait compris. Nul besoin d'expliquer. Son visage s'était voilé. Elle ressentait cette souffrance.

-Je protégerait cette nature et ceux qui y habite quoi qu'il m'en coûte ! Des événements étranges secouent l'écosystème et cela m'inquiète... Mais jamais je ne m'arrêterai ! Je continuerais à lutter!

Elle n’abandonnait pas. Elle était comme lui. Il l'a regarda regarder la flore environnante. Les deux étaient radieuses. Il sourit. Les arbres, les feuilles, l'herbe réagit à nouveau. La clairière s'était vidée des animaux, au tour de la flore de se manifester seule. Il sentait les végétaux se déployer autour d'eux, entourant, cajoleurs, les deux amoureux de la nature. Il pouvait presque les entendre murmurer...

Soudainement, presque dans un sursaut, Alice enserra à nouveau ses mains. Le frisson qu'il ressentit était intense. Mais il se retint. Le contact de sa peau à travers le cuir était... enivrant.

- Kuma... Tu m'aideras n'est-ce pas...? Tu m'aideras dans cette quête... Toi et moi, ensembles, main dans la main nous combattront ces détracteurs de la végétation. Ensembles, nous anéantirons les menaces qui planent sur notre magnifique écosystème. J'ai confiance en toi, je sais que notre collaboration ne sera que bénéfique. Nous sommes liés par une sorte de lien très puissant, notre amour pour la végétation, les animaux, pour tout l'écosystème... Nous nous servirons de cet amour pour réussir notre quête !

Elle le regardait tendrement, en enfermant ses propres mains entre les siennes. Kuma était trop ému pour parler. Il se contenta d’acquiescer doucement.
Une branche de lierre vint, doucement, pousser sous ses yeux étonnés. Lentement, mais sûrement, elle s'enroula autour d'Alice, à la manière d'un serpent, dans une parodie végétale de Hebi, avant de descendre jusqu'à ses mains.

- Ahah parfois, la Nature agis d'elle-même, elle t’apprécies !

Le serpent de lierre continua son voyage, s'enroula un instant autour de leurs bras respectifs, les unissant symboliquement. Puis il vint enrouler les épaules, puis le torse, les jambes de Kuma, avant de redescendre au sol, formant ainsi la boucle si symbolique.

C'est alors que Hebi, toujours posé sur son épaule, agit à son tour. Il n'avait pas de mouvement brusque, pas d'aigreur sur le visage. Lentement, il entreprit le voyage inverse au lierre, repassant sur Alice, les unissant de nouveau. Kuma en resta silencieux. Jamais son compagnon de route n'avait agi de la sorte !

Quand il revint, toujours aussi silencieux, il reprit sa place, sans mot dire, fermant les yeux. Kuma eu la pudeur de ne pas l'interroger, au même titre que ces camarades.

Un raclement de gorge de Karasu le ramena sur Terre. Bien qu'il n'avait aucune envie de finir cette union symbolique, ils devaient se mettre à l'action si cette union voulait avoir du sens. Il prit une longue inspiration et expliqua :

- Alice, tu as du le sentir toi aussi, mais cette forêt est atteinte d'un mal insidieux, qui ronge les chairs et corrompt les âmes. Un nécromancien est à l’œuvre, quelque part dans la part sombre de la forêt, dans les bois impénétrables. Il pose des mandragores la nuit tombée, qui emplissent les arbres et les plantes de magie noire, gangrénant tout l'écosystème. Tout mes amis sont de la plus grande vigilance, mais la traque n'a jamais aboutie. Il se joue de nous. Et nous avons de grandes difficultés à localiser les végétaux touchés, et encore plus à les détruire. Sanshoo, mon élémentaire du feu, a de plus en plus de mal à purifier les zones touchées en détruisant mandragore et plante infectée. Nous avons besoin de toi pour agir de concert avec Karasu et Sanshoo. Et nous devrons envisager de détruire cet acteur du mal, mais pas maintenant. Il serait trop dangereux de le dénicher dans son environnement. Il nous faudra de l'aide. Mais avec toi à mes côtés, je sais que cela est désormais possible. Tu seras notre phare dans l'obscurité.

Il lui sourit avant de demander à Karasu de partir en avant. Ils devaient agir maintenant pour ne pas perdre trop de temps : le comptage ne pouvait pas être trop retardé, et les mandragores étaient une priorité. Mais maintenant qu'elle était là... Tout allait s'arranger.
avatar

Feuille de personnage
Célibataire: Oui
Pouvoir: Ordre animalier
Âge du personnage: 17 ans
Guerrier
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 222
Date d'inscription : 07/05/2015
Age : 18
Localisation : Quelque part
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux amoureux de la nature en forêt [Avec Alice] Dim 4 Oct - 19:56



❝ Deux amoureux de la Nature en forêt.




La scène, depuis son commencement avait été des plus magiques. Il n'y avait pas de mot, rien ne pouvait illustrer la magie de l'instant. Il y avait ce petit quelque chose, personne ne pourrait le définir, mais la faune tout comme la flore marchait à l'unisson côte à côte. Ils marchaient de concert, illustrer par le duo que représentait Kuma et Alice. La demoiselle le ressentait, cette dernière sentait cette magie, cette collaboration unique et à la fois exceptionnelle. Le visage de la brune était souriant, comment pourrait-il être autrement ? Oui, elle était heureuse, de plus, Kuma l'aiderait dans cette tâche gigantesque de protéger la Nature ! L'Enchanteresse savait que le combat serait des plus compliquées. Mais... À ces côtés, la jeune femme savait qu'elle y arriverait! Ses yeux observaient les yeux du jeune hybride, deux magnifiques émeraudes scintillantes. Ces deux yeux, semblables à des gemmes brillaient d'un éclat combatif, Alice s'avait qu'il ne s'arrêterait pas, qu'il continuerait, encore et toujours jusqu'à ce qu'ils aient sauvés la végétation et la faune! Oui, elle le savait, la brune le sentait. De plus, le jeune homme acceptait de l'aider dans cette tâche. La Lady avait observer Hebi, un peu étonnée. Elle n'avait  pas bouger, demeurant silencieuse et admirative. Tous ce qu'il venait de ce passer, tous semblait former quelque chose, un lien, une sorte d'union aussi puissante que belle. Le visage souriant de Alice se fendu en un visage légèrement inquiet. Acquiesçant à chaque parole de Kuma. Oui, elle ressentait ce mal, cette dernière le ressentait au plus profond de son être. À chaque fois que la Nature était touchée par ce mal, l'Enchanteresse l'éprouvait lors de ses promenades. La Nature, la flore, et même la faune seraient touchées si ils n'agissaient pas. Sur l'instant, la jeune demoiselle était demeurer muette, observant d'abord Karasu, puis ses yeux avaient observer à nouveau le reptile, avant de se plonger à nouveau dans l'infini des yeux de l'hybride.

- Oui, je ressens ce mal, et cela m'inquiète. Commença celle-ci. La Nature est inquiète, et je le suis également. Les actions de cette personne ont tendance à se multipliées, endommageant la flore, mais également la faune puisque les deux sont infiniment liées. Certains arbres ou plantes me confit ce qu'ils voient, ou entendent, mais je n'es jamais pu agir contre lui... La seule chose que je parviens à faire c'est de maintenir tant bien que mal cet équilibre si fragile...

Le visage de la jeune enchanteresse prit à nouveau un éclat combatif, son cœur battait d'un rythme fort, la demoiselle haïssait les êtres faisant souffrir la végétation, ceux qui empoisonnaient la Nature, qui lui faisait subir de telles abominations, que ce soit la verdure ou les animaux, Alice ne le supportait tout bonnement pas. Ses pouvoirs étaient liés et créer par cette Nature, en cela, la demoiselle avait l'impression de vivre pour et par la végétation. Ses deux yeux mauves regardèrent les amis de Kuma. Doucement, les observant avec des yeux tendres et amicaux, elle déclara d'un ton fort qui raisonna comme une promesse.

- Je parviendrait à anéantir les agissements de cette personne ! Je ne laisserai quiconque s'en prendre à cet écosystème auquel je tiens, et avec toi Kuma, et vous tous, ainsi que toute la végétation, nous y arriveront! Car je crois en chacun de vous, mais également en votre cœur. Votre cœur est pur et doux, vous souhaitez sauvez la flore, je le sens, et j'en suis terriblement heureuse!

Une brise souffla doucement, à nouveau, le temps était un peu au vent, mais il donnait a la scène un aspect d'avantage magique, presque intime. Le visage de Alice souriait à nouveau, elle avait de l'espoir, l'espoir de pouvoir apporter son aide.

- Je ne sais pas si je pourrais être votre lumière face aux ténèbres qui menace la végétation ainsi que la faune, mais je te promet Kuma que je me servirait de mes pouvoirs, ainsi que ce lien unique qui me lis aux plantes pour vous aidez, je sais quand les plantes souffrent, je ressens leurs peines et leurs douleurs, je refuse de voir les agissements de ce nécromancien continuer!
 



ALICE
& KUMA

code par Skank aka Achiavel sur Apple-Spring
avatar

Feuille de personnage
Célibataire: Oui
Pouvoir:
Âge du personnage:
Néophyte
Néophyte
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 35
Date d'inscription : 03/08/2015
Age : 21
Localisation : Bonne question! XD
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux amoureux de la nature en forêt [Avec Alice] Mer 7 Oct - 20:49


Deux amoureux de la nature en forêt

Dieu qu'elle était belle. C'était vraiment difficile pour Kuma de ne pas la dévorer des yeux.


- Oui, je ressens ce mal, et cela m'inquiète. La Nature est inquiète, et je le suis également. Les actions de cette personne ont tendance à se multipliées, endommageant la flore, mais également la faune puisque les deux sont infiniment liées. Certains arbres ou plantes me confit ce qu'ils voient, ou entendent, mais je n'es jamais pu agir contre lui... La seule chose que je parviens à faire c'est de maintenir tant bien que mal cet équilibre si fragile...

La réponse était, sans surprise, celle attendue par Kuma. Ils seraient désormais les deux bras armés de la forêt contre ses envahisseurs.

- Je parviendrait à anéantir les agissements de cette personne ! Je ne laisserai quiconque s'en prendre à cet écosystème auquel je tiens, et avec toi Kuma, et vous tous, ainsi que toute la végétation, nous y arriveront! Car je crois en chacun de vous, mais également en votre cœur. Votre cœur est pur et doux, vous souhaitez sauvez la flore, je le sens, et j'en suis terriblement heureuse!

Et elle souriait. Elle souriait de son magnifique sourire à faire vaciller le plus inébranlable des hommes. Donc autant dire que pour Kuma...

- Je ne sais pas si je pourrais être votre lumière face aux ténèbres qui menace la végétation ainsi que la faune, mais je te promet Kuma que je me servirait de mes pouvoirs, ainsi que ce lien unique qui me lis aux plantes pour vous aidez, je sais quand les plantes souffrent, je ressens leurs peines et leurs douleurs, je refuse de voir les agissements de ce nécromancien continuer!

Bien sûr qu'elle le serait. C'était comme une évidence pour l'hybride. Ils allaient avoir tous besoin d'elle, C'était le dernier élément du puzzle, l'étincelle qui allait changer la donne, l'Elue qui rétablirait l'Equilibre dans la nature.
Il avait déjà confirmé qu'elle était partie intégrante de leur association, mais voir un tel entrain, c'était motivant.

Il lui sourit, puis se retourna vers ses deux amis restés à ses côtés :

- Messieurs, je pense que vous êtes tous d'accord, donc, et bien, c'est parti ! Saru, sors les cartes, on va voir quel lieu sont les plus susceptibles d'être touchés par des mandragores. Hebi, pour le moment tu restes avec nous, assiste-le. Karasu est parti faire un premier tour de reconnaissance, on ne va pas le revoir tout de suite.

Alors que les deux animaux s'affairaient, Kuma s'adressa à sa nouvelle équipière :

- Tu ne vois pas d’inconvénient à ce que nous commencions tout de suite ? Il ne faut pas se laisser déborder par les mandragores. Veux-tu un petit topo ?

Il se saisit d'une des cartes que Saru lui tendait.

- La forêt est immense, tu as du t'en rendre compte. En trois mois, nous n'avons pas encore réussi à en faire le tour. On pourrait penser que le Lac était le point central, mais en réalité non. Les Bois impénétrables sont à l'Est. Ils se distinguent facilement, la bordure qui les séparent de la forêt en elle même est très marquée par la présence de nombreux végétaux sous l'influence de la magie noire. Ils ne sont cependant pas dénués de magie verte, à l'inverse des plantes infectées par les mandragore, enfin, j'imagine que tu sais comment cela fonctionne. Les premières mandragores ont été localisés ici, à plusieurs kilomètres des Bois. Nous en avions trouvés un certains nombre, ainsi que d'autre nid de prolifération : le travail datait de maximum une semaine, et de minimum deux jours. Nous avons même dû affronter des animaux pervertis avec le vice-directeur. Depuis, la nuit, les Gardiens de la nuit, une association de rapace nocturne à mes ordres, sillonnent la forêt et le jour, je glane le plus d'information possible.

Il marqua une pause avant de continuer :

- Chaque animal vivant ici est vivement conseillé de m'informer lorsqu'il découvre un de ces tubercules, cependant, je ne suis pas encore assez connu dans cette forêt pour avoir un réseau d'information très étendu. Pour le moment, le nécromant s'y est repris à 7 fois, à intervalles irréguliers.

Il lui montra les divers lieux sur la carte, qui formait une courbe bien visible, tendant vers Shinsekai.

- Il n'agit que périodiquement, et de nuit, selon nos observations. Mais à chaque fois, il est allé plus loin, et de plus en plus proche du bâtiment... C'est pourquoi nous devons éliminer une mandragore le jour même où elle est plantée, ainsi que les végétaux atteint. Pour ce faire, nous avons Sanshoo, ma salamandre, qui brûlait systématiquement les spécimens atteint. Mais...

Il la regarda avec un grand sourire.

- Maintenant, nous t'avons, toi. Nous ne serons plus contraint de brûler à chaque fois toute une partie de la forêt. Tu es, je le pense, en mesure de purifier les végétaux de toute présence obscure. Et en prime, ton lien avec la forêt nous permettra de trouver de manière beaucoup plus sûre les nouveaux nid de contamination.

Lui qui avait eu de sérieux doutes, hier, de pouvoir mener à bien sa mission, il avait maintenant une foi inébranlable en sa réussite.

- Dès que j'aurais monté sur pied une petite équipe, nous irons débusquer ce nécromant au fond de son terrier, et la forêt pourra connaître une période de répit et de prospérité.

Il se pencha à nouveau sur la carte.

- Mais pour l'heure, nous devons nous concentrer sur l'éradication des mandragores. Avez-vous une piste ? Dit-il en s'adressant au deux compères.

- Possible, répondit Hebi. Il semblerait qu'il suit un itinéraire bien précis. Nous devrions nous diriger vers l'Est, dans le secteur 7.

C'était à droite du Lac. Pas au dessus. Si des mandragores étaient retrouvées là-bas, c'était vraiment de mauvais augure pour Shinsekai...

- Qu'en penses-tu ? Nous allons là bas, et tu vois si tu ressent quelque chose ? Je suis conscient que c'est un peu ingrat ce que je te demande là,  dit-il avec une petite voix et en rougissant en se rendant soudainement compte du sacrifice qu'il lui demandait. D'une certaine manière, je t'amène dans un endroit où nous devons observer ton degré de douleur... Je comprendrais parfaitement que tu refuses...

Mais Kuma ne se faisait aucune crainte quant à sa réponse.
avatar

Feuille de personnage
Célibataire: Oui
Pouvoir: Ordre animalier
Âge du personnage: 17 ans
Guerrier
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 222
Date d'inscription : 07/05/2015
Age : 18
Localisation : Quelque part
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux amoureux de la nature en forêt [Avec Alice] Mer 7 Oct - 23:54



❝ Deux amoureux de la Nature en forêt.




Alice avait longuement étudier les cartes que lui montrait le jeune hybride. Elle l'écoutait de manière attentive tout en prêtant une attention toute particulière aux emplacements que le blond lui montrait. Parfois, elle se plaisait à observer le visage de ce dernier, celle-ci aimait voir la combativité et la persévérance dans ses yeux. Ainsi, en les observant, elle avait l'impression qu'il s'agissait de deux magnifiques flambeaux de couleur émeraude qui s'embrassaient. Kuma était courageux et pour le moins déterminé, et tous ces petits amis l'étaient tout autant! Ils  formaient une fine équipe tous ensemble, et la jeune enchanteresse aimait se dire qu'à présent elle en faisait partit. La brune ne côtoyait pas beaucoup de monde, notamment parce-que son amour pour les plantes l'obligeait à ne  pas s'intéresser aux activités banales qui semblait rassembler beaucoup d'étudiants. Non, la demoiselle préférait de loin flâner dans la forêt, s'occuper de la Serre ou admirer le jardin. Son cœur se serra à l'idée que cette journée venait d'être illuminée par cette rencontre, une magnifique rencontre. Alice avait la conviction que cette dernière allait aboutir à de grandes choses! Le phénomène des mandragores l'inquiétait énormément, elle n'aimait pas voir la végétation dépérir. Non, la Lady haïssait cela, et ce n'était pas uniquement dû au fait qu'elle souffrait en présence de plantes mourantes, blessées ou en pleine agonie. Non, la souffrance physique, moral et psychologique importait peu à la brunette, ce qui l'importait, c'était le bonheur de cette flore qu'elle chérissait, et la perpétration de la faune qu'elle adorait. La jeune fille buvait les paroles de son partenaire, il était plein d'entrain et la seule pensée de stopper les agissements du nécromancien avec lui apportait à l'Enchanteresse une profonde joie. Le petit Hebi avait lancer une piste, oui ils pourraient se diriger vers ce secteur... Alice mit sa main sur son menton, se plongeant dans une réflexion silencieuse. Les actes de cette personne était irrégulier et de nuit, mais ils semblaient se rapprocher toujours plus, mais surtout, elle avait l'impression que cela empirait. D'expérience, cette dernière savait qu'il était dangereux d'avoir des végétaux morts... En effet, cela avait de forts risques de se répondre aux autres végétaux...

- Hum... Oui, tu as raison, nous devons commencer dès à présent nos recherches. Tu n'es pas s'en  savoir que la Nature agis comme un engrenage, lorsque l'un de ces végétaux est touché, ses racines s'empoisonnent, et de ce fait, elles empoisonnent la terre. Cela agis comme une boucle sans fin, lorsque une plante est infectée, empoisonnée ou tout ce que tu veux, elle contamine de ce fait toutes celles aux alentours. C'est cela le risque. Déjà le choix même de la flore comme cible d'attaque est ruser puisque la faune s'appuie sur la végétation pour survivre, et les hommes s'en servent, donc, en rendant KO cet ensemble fragile, ce n'est pas uniquement la végétation qui tombe, mais tous ce qu'elle engendre! Mais ça tu le sais. Souffla la demoiselle en le regardant.

En fermant les yeux, sa première préoccupation fût de savoir si elle ressentait quelque chose, un murmure, une souffrance, un cri dans les environs. La forêt était vaste, mais en cela, les pouvoirs de la jeune fille en était que plus fort. En réalité, la forêt représentait le lieu où ses pouvoirs était à leur toute puissance. Pour le moment, elle ne ressentait rien, mais il fallait qu'elle soit suffisamment proche pour le ressentir, Alice ne pouvait pas ressentir la souffrance végétale à plusieurs kilomètres. Toutefois, depuis que les mandragores avaient été retrouvées à diverses endroits, la forêt lui paraissait plus terne. L'Enchanteresse savait que entre ses feuillages, nul ne savait où, se situait des mandragores, elle le savait et en cela, il fallait agir!

- Oui, je pourrais purifié les plants victimes, mais également rendre de nouveau fertile le sol. Cependant, à mon plus grand regret, je ne pourrais pas sauver les plants déjà morts, il faudra donc les déraciné en faisant extrêmement attention à ôter toutes les racines du sol.

Son regard observa ensuite la gêne que semblait éprouvé Kuma, oui, dès qu'ils s'approcheraient, si il y avait, dans la zone, des plants infectés, elle le ressentirait... Pourtant, malgré les souffrances qui se profilaient à l'approche des plantes victimes -si toutefois il y en avait dans la zone- la jeune Alice ne reculait pas, non, c'était tout le contraire qui se produisait!

- Ne t'en fais pas pour moi Kuma, ça ira! La souffrance que je ressentirais ne sera que peu importante si je peux t'aider à sauver et anéantir les actions de ce nécromancien ! Rassure toi, tout ira bien, ne sois juste pas surpris si tu me vois... Hum... Dans une piètre forme! Mais la force vitale, la forte densité de végétation me confère énormément de puissance, alors je serais en mesure de porter secours à de nombreuses plantes, donc, si je dois souffrir, ainsi soit il! Mais je veux faire cesser les douleurs que la flore éprouve, et empêcher la contamination des animaux! Ton pouvoir est vraiment très utile, les témoignages des animaux seront une très bonne carte pour nous ! Tandis que la végétation continuera à me dire ce qu'elle sait. Je pense qu'il serait intéressant d'y aller, certains arbres me confient d'aller jeter un coup d'œil ! Je te suis! Lui sourit-elle, le regard empli de détermination.

C'était de lourdes épreuves qui se profilaient, mais, l'Enchanteresse le savait qu'avec Kuma, ils allaient être en mesure de stopper le nécromancien ! Cela n'allait être qu'une question de temps!
 



ALICE
& KUMA

code par Skank aka Achiavel sur Apple-Spring
avatar

Feuille de personnage
Célibataire: Oui
Pouvoir:
Âge du personnage:
Néophyte
Néophyte
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 35
Date d'inscription : 03/08/2015
Age : 21
Localisation : Bonne question! XD
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux amoureux de la nature en forêt [Avec Alice] Jeu 8 Oct - 22:57


Deux amoureux de la nature en forêt

Alice semblait réfléchir assidûment. Elle avait l'air entièrement concernée et prête à en découdre. Son visage se fit plus sérieux, davantage dans une éthique d'action. Kuma en fût ravi : elle était bien telle qu'il l'imaginait.

- Hum... Oui, tu as raison, nous devons commencer dès à présent nos recherches. Tu n'es pas s'en  savoir que la Nature agis comme un engrenage, lorsque l'un de ces végétaux est touché, ses racines s'empoisonnent, et de ce fait, elles empoisonnent la terre. Cela agis comme une boucle sans fin, lorsque une plante est infectée, empoisonnée ou tout ce que tu veux, elle contamine de ce fait toutes celles aux alentours. C'est cela le risque. Déjà le choix même de la flore comme cible d'attaque est ruser puisque la faune s'appuie sur la végétation pour survivre, et les hommes s'en servent, donc, en rendant KO cet ensemble fragile, ce n'est pas uniquement la végétation qui tombe, mais tous ce qu'elle engendre! Mais ça tu le sais.

Kuma opina du chef. Ses connaissances étaient égales aux siennes, voir, cela ne l'étonnerait pas, supérieures. Ce qui n'était pas peu dire.
Alice se concentra. Kuma le devinait, elle était en train d'user de son lien l'unissant à la forêt, comme il l'avait proposé. Ainsi, elle acceptait son idée, l'approuvait même. Il sourit. Il eut soudainement une bouffée d'émotion envers la jeune femme, il voulut l'enserrer, dans une étreinte sans arrière pensée, une étreinte fraternelle. Il se sentait si... à l'aise ? Contrairement aux autres jolies filles, même Amélia, où il avait toujours la crainte de ne pas agir convenablement, avec Alice il était... naturel. Comme si elle faisait partie intégrante et depuis toujours de sa symbiose. De sa famille adoptive. C'est ça. Elle était comme une sœur pour lui.

- Oui, je pourrais purifié les plants victimes, mais également rendre de nouveau fertile le sol. Cependant, à mon plus grand regret, je ne pourrais pas sauver les plants déjà morts, il faudra donc les déraciner en faisant extrêmement attention à ôter toutes les racines du sol.

Parfait ! De la sorte, la forêt ne risquait pas de trop s'appauvrir. Et il était vrai que Kuma était impuissant en ce qui concernait l'assainissement des sols, alors qu'elle... C'était différent.

Elle se tourna alors vers lui, soucieuse de répondre à chacune de ses questions :

- Ne t'en fais pas pour moi Kuma, ça ira! La souffrance que je ressentirais ne sera que peu importante si je peux t'aider à sauver et anéantir les actions de ce nécromancien ! Rassure toi, tout ira bien, ne sois juste pas surpris si tu me vois... Hum... Dans une piètre forme! Mais la force vitale, la forte densité de végétation me confère énormément de puissance, alors je serais en mesure de porter secours à de nombreuses plantes, donc, si je dois souffrir, ainsi soit il! Mais je veux faire cesser les douleurs que la flore éprouve, et empêcher la contamination des animaux! Ton pouvoir est vraiment très utile, les témoignages des animaux seront une très bonne carte pour nous ! Tandis que la végétation continuera à me dire ce qu'elle sait. Je pense qu'il serait intéressant d'y aller, certains arbres me confient d'aller jeter un coup d'œil ! Je te suis!

Il sourit. Quelle femme.

- Je n'en doutait pas un seul instant Alice. Et si tu tombe, je te soutiendrai ! Tant que je serais debout, je veillerais à ce qu'il ne t'arrive rien, je t'en donne ma parole !

Il se saisit de son sac, occupé par Saru, récupéra Hebi qui s'entoura autour de son cou puis ouvrit la marche vers le secteur désigné.


***


En entrant dans le secteur, il proposa une halte, le temps que Alice ressente les végétaux alentours. Il en profita aussi pour essayer d'obtenir des informations relative au secteur.

- Y a t-il un rongeur susceptible de me venir en aide, dans ce chêne ? Demanda t-il par le biais de petits bruits de souris en toquant sur le tronc de l'arbre.

- Ouep ! S'écria une petite voix. Risu, A vot' service !

Kuma leva les yeux, surpris. Une silhouette orange et familière se dressait sur une branche, sourire au lèvre.

- Risu ! S'exclama Kuma en souriant. Risu, l'écureuil le plus commère que je n'ai jamais vu ! Quelle bonne surprise ! Qu'est-ce que tu fais là ?

- Ooooh, Kuma, dit le petit rongeur avec une voix faussement éducatrice, vous devriez savoir que ce n'est jamais bon de me poser des questions, ça peut durer des heures ! Non, pour faire court, j'ai suivi l'exode de vos fidèles, je suis arrivé en même temps que quelques Gardiens de la nuit. Le voyage avait été plutôt inconfortable, mais je n'en pouvais plus de notre ancienne forêt, je sais pas si vous savez mais les humains ont recommencé à chasser dans les bois depuis que vous êtes parti, et le moins qu'on puisse dire c'est qu'il rattrape le temps perdu ! Tiens, comme disait la femelle avec qui j'étais il y a deux printemps, quand j'étais de retour au bercail après six jours de vagabondage, elle disait : …

- Oui, merci Risu, l'interrompit Kuma, amusé. En effet, tu n'as pas changé ! C'est toujours aussi sympa de revoir d'ancien camarade de la période d'exil. Mas dis moi, je voulais savoir : tu es toujours très bien informé, sait tu quelque chose à propos d'une corruption magique des végétaux dans ton secteur ?

Le sourire goguenard du casseur de gland disparut aussi tôt.

- Genre des mandragores, 'voulez dire ? Ouais, quelques Gardiens avec qui ch'uis resté en bons termes m'ont mis au courant. Dans le secteur, je crois pas, mais il est pas faux maintenant qu'vous me le dites que j'ai pas revu depuis un certain temps la famille de mulot qui vivent dans le terrier au pied de mon pieu...

Kuma se mordit la lèvre. Ce pourrait très bien être un indice révélateur. Il se tourna vers Alice, espérant que son analyse apporterait de meilleurs nouvelles...
avatar

Feuille de personnage
Célibataire: Oui
Pouvoir: Ordre animalier
Âge du personnage: 17 ans
Guerrier
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 222
Date d'inscription : 07/05/2015
Age : 18
Localisation : Quelque part
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux amoureux de la nature en forêt [Avec Alice] Sam 10 Oct - 23:11



❝ Deux amoureux de la Nature en forêt.




Kuma n'avait nullement parût surprit, tout comme l'Enchanteresse se doutait, il connaissait déjà sa réponse. La demoiselle en sourit, depuis qu'elle l'avait rencontrer cette dernière se rendait compte de quelque chose. Le jeune hybride lui ressemblait, il avait le même amour pour la végétation, celle-ci se sentait bien avec lui, Alice qui avait toujours été seule, entourée de cette flore qu'elle chérissait, se sentait d'un seul coup empli d'un nouveau sentiment. Une impression d'être auprès de quelqu'un de sa propre famille... Oui, s'était comme si le jeune homme était de sa famille, une sorte de frère... Et ce lien, ce magnifique lien les réunissaient. La jeune fille le regardait, doucement, avec une tendresse immense, si quelqu'un lui avait demander d'exprimer ce qu'elle ressentait avec des mots, la brunette n'aurait jamais pu y parvenir. Non, il n'y avait pas de phrases permettant de définir cette joie immense que la Lady éprouvait. Ce garçon avait combler ce vide, ce vide qui creusait son cœur et qu'elle tentait de refermé avec la Nature, Kuma venait tout bonnement de le refermer. Auprès de lui, et de tous les animaux qui constituaient un peu la famille de l'hybride, elle avait trouver sa place, sa famille. Le visage de la brune s'illumina d'un sourire, les deux jeunes personnes n'avaient pas besoin de mots pour se comprendre, c'était une des particularité qui rendait leur lien unique. Oui, elle éprouvait pour lui, ce sentiment fraternel, cette impression d'appartenir à une famille, ainsi aux yeux de la jeune fille, Kuma était ce frère qu'elle voulait, cette figure fraternelle qu'elle recherchait, cette famille qu'elle convoitait.
Ils marchaient depuis quelques minutes, la demoiselle ne parlait pas de ces réflexions, c'était inutile. Parfois son regard divaguait, observant les hêtres, les pins, les sapins... Toute cette végétation. Le soleil se reflétait dans les feuilles vertes, les sapins et les pins embaumaient l'air d'une délicate odeur. L'enchanteresse n'avait jamais vu autant d'espèces d'arbres rassemblés au même endroit. Tout en marchant, tous ses sens étaient en éveil, elle cherchait la moindre souffrance ou plainte. Les paroles de Kuma l'avait rassurer, oui elle savait qu'elle pouvait compter sur lui, elle en était sûre. À présent, elle voyait son partenaire discuter avec un petit animal, ce dernier était très mignon, mais il semblait bavard... La demoiselle ne comprenait pas ce que le petit animal disait, ses yeux mauves observait le visage de l'hybride, cherchant la moindre petite mimique, ou expression sur le magnifique visage du jeune homme pour définir ce dont il était question. Cependant, son esprit était en proie à d'autres démons, oui, elle ressentait quelque chose, un ressenti qu'elle désapprouvait... Un sentiment, ou plutôt une souffrance qu'elle ne connaissait que trop bien. Son teint lentement prit une tournure blanche, ses yeux perdirent un peu leur éclat. Un petit gémissement sortit de sa bouche.

- K...Kuma? Je... Articulait elle avec difficulté.

Cependant, cette dernière voulait, malgré la douleur qui lentement lui saisissait le crâne, définir avec exactitude l'endroit où le mal  était, flétrissant la végétation. Tous ses instincts étaient actifs, bientôt, les gémissements devenurent des cris, des cris naissa les hurlements, des hurlements apparu la souffrance. Alice faillit chancelé lorsque cette souffrance la saisissa de toute part.

- J'ai... La Nature souffre... Je crains que des mandragores soient présentes, et le mal gagne en puissance... Je...

Rapidement, l'enchanteresse fit apparaître des lierres qui lentement l'entourèrent, l'aidant à rester debout. Celle-ci entendait le murmure des arbres, le chuchotement des buissons, le soufflement des fleurs, tout lui indiquait une extrême douleur, qui bientôt se synchronisa en lieu précis. Dans un mouvement, une aura lumineuse apparue faisant bougé la Nature dans sa généralité, les arbres, ainsi que les buissons désignèrent un lieu. Cet endroit se situait pas très loin de leur position, dans un attroupement d'arbres. La jeune fille regardait Kuma, son regard était en tout point inquiet, mais surtout extrêmement précis quant à la situation: là, entre les arbres, un nid de mandragores, la demoiselle en était certaine! Ses souffrances ne la trompait pas! Jamais cela avait été le cas! Et plus le mal continuait son trajet, pourrissant la végétation, et plus la douleur tant mentale que physique se faisait ressentir, là, plus que jamais, celle-ci avait besoin de lui, de leurs association et surtout de leur travail commun, il y avait là-bas déjà de nombreux plants morts, et la brune aurait dû mal à s'occuper de la zone seule.

- Hâtons nous Kuma... Nous devons faire vite!
 



ALICE
& KUMA

code par Skank aka Achiavel sur Apple-Spring
avatar

Feuille de personnage
Célibataire: Oui
Pouvoir:
Âge du personnage:
Néophyte
Néophyte
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 35
Date d'inscription : 03/08/2015
Age : 21
Localisation : Bonne question! XD
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux amoureux de la nature en forêt [Avec Alice] Mar 13 Oct - 22:46


Deux amoureux de la nature en forêt


- K...Kuma? Je...

Le dénommé se retourna d'un coup, face à l'appel à l'aide de son amie. Cette dernière gémissait de douleur, se prenant la tête, visiblement affectée.

- Alice ? Tout va bien ?

Il s’avança, inquiet, cherchant à la réconforter. Elle l'avait prévenue que son lien avec la forêt se manifesterai dans la douleur si cette dernière était atteinte d'un mal quelconque. Il était évident que tout concordait pour conclure que des mandragores étaient dans la zone.

Alors que la jeune fille souffrait de plus en plus, l'inquiétude de Kuma grandissait proportionnellement à la puissance de ses cris. Elle se mit à vaciller, sous le regard désespéré de l'hybride, impuissant.

- Tiens bon, Alice, dit-il tout bas, tant pour lui-même que pour l'enchanteresse, tiens bon...

- J'ai... La Nature souffre... Je crains que des mandragores soient présentes, et le mal gagne en puissance... Je... Parvint-elle à dire audiblement.

Kuma, qui hésitait encore à agir, de peur de paraître trop soudain, chercha enfin à la maintenir debout, mais elle fût plus rapide : des lianes surgirent de part et d'autre, et tels de solides tuteurs, vinrent soutenir la souffrante. Kuma se rongeait les griffes jusqu'au sang. Il était horriblement inquiet pour sa nouvelle amie, mais il ne pouvait faire quoi que ce soit pour le moment.

Un étrange phénomène se produit alors : la forêt entra en mouvement. Était-ce Alice qui, trop fatiguée pour communiquer directement avec Kuma, s'adressait à lui, ou bien étais-ce les végétaux qui d'eux-mêmes, face aux suppliques d'Alice, avait décider d'agir ? Peu importe. Tout ce qui importait à Kuma pour le moment, c'était que chaque âme, chaque entité végétale lui montrait un lieu précis, une direction à suivre.

- Hâtons nous Kuma... Nous devons faire vite!

Sa sœur de cœur semblait vidée de toute énergie. Kuma avait peut-être sous-estimé le pouvoir des mandragores. Elle ne semblait pas en état d'agir : peu importe. Il agirait comme il l'avait fait jusqu'à présent. L'essentiel dans l'immédiat, était de voir les couleurs sur les joues d'Alice revenir, qu'elle se sente mieux.

- Karasu, va chercher Sanshoo. Hebi, reste attentif aux possibles créatures corrompues.

Chacun sortit de sa torpeur dans laquelle il était plongé. Même le bavard Risu s'était tût, comprenant la gravité de la situation, et sauta dans le sac en compagnie de Saru. Kuma défit délicatement les liens salvateurs du corps d'Alice et la prit dans ses bras. Aucune réflexion à avoir, elle ne pouvait décemment pas se déplacer dans son état.

- Récupère, Alice, Je me charge de la suite, lui chuchotait-il.

Et il se mit à courir, courir du plus vite qu'il pouvait, vers le lieu que chaque arbre, chaque buisson indiquait. Leurs branches s'étirait, immuable à l’œil nu, mais bien vivant, ses animaux sur ses talons.

Dix minutes après, dix longues minutes, les signes de contagion furent visible. Huit arbres, à nouveau, avaient perdus la moitié de leurs feuilles, et au sol la terre s'était couverte d'une fine couche de sable noir. Posant délicatement sa protégée au sol, à distance raisonnable du sinistre, il se demanda si l'idée était bonne de l'amener au cœur du trouble qui causait sa souffrance. Mais il se reprit, se disant qu'elle lui en aurait voulu. Elle devait être présente. Peut-être même avait-elle des ressources supplémentaires. Kuma ne pouvait se permettre de s'en servir comme d'une vulgaire boussole. Mais il était tiraillé avec l'idée de l'exposer au danger.

- Alice, lui dit-il doucement, nous y sommes. Karasu est allé chercher ma salamandre, mais ne sera pas de retour tout de suite. Tu te sens mieux ? Tu penses pouvoir faire quelque chose ? Moi je suis impuissant pour le moment.

Il espérait de tout son cœur que les maudits tubercules seraient détruits sous peu, et que Alice retrouve la forme. Elle avait un visage si pâle...
avatar

Feuille de personnage
Célibataire: Oui
Pouvoir: Ordre animalier
Âge du personnage: 17 ans
Guerrier
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 222
Date d'inscription : 07/05/2015
Age : 18
Localisation : Quelque part
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux amoureux de la nature en forêt [Avec Alice] Sam 17 Oct - 21:58



❝ Deux amoureux de la Nature en forêt.




La demoiselle avait regarder avec peine les paysages défilé sous ses yeux crispés et souffrants. Son teint était extrêmement pâle, tout son corps souffrait, elle semblait comme prise de mini convulsions, qui élevait son corps dans un rythme irrégulier au mesure qu'ils s'approchaient. Parfois, des gémissements de douleur s'échappait de la bouche fine de l'Enchanteresse. En cet instant, cette dernière ressentait tout, le moindre soubresaut de douleur, de souffrance, Alice le ressentait, cependant, la blessure infligée à la Nature était telle, que toutes ses souffrances que la jeune brune éprouvait était multiplier par deux. Son souffle se faisait saccadé, tandis que ses yeux améthystes cherchaient désespérément un point de végétation qui ne lui indiquait pas la douleur. Le trajet avait durer une dizaine de minutes, la tête de la jeune fille était rester blottie contre le torse de son ami tout le long du trajet. Cette dernière ressentait son inquiétude, il s'inquiétait pour elle. La brunette l'avait entendue dans sa voix, et le voyait dans son regard tout en l'éprouvant dans les gestes de ce garçon qu'elle considérait comme un membre à part entière de sa famille. Celle-ci se forçait à sourire, pour moins inquiété son camarade.
Au bout de ces dix minutes, le duo était arrivé, huit arbres se dressaient face à eux. Kuma venait de la déposée au sol, lui permettant de jugé les dégâts. Les souffrances ne faisaient que amplifiées, et cette blessure invisible qui tiraillait l'enchanteresse était visible sur son visage; un visage terne, presque livide. Des yeux tristes et souffrants, dirigés vers un seul et unique lieu: celui de l'emplacement où se tenait les végétaux infectés. Son corps tremblait, elle semblait avoir froid, pourtant il faisait plutôt bon, une chaleur semblait entouré les deux jeunes. Malgré son état souffrant, la volonté et l'engagement de celle-ci demeurait, elle ne renonçait pas, au contraire, elle faisait de cette douleur sa force, son épée, et le bouclier de la végétation. Son regard étudiait la zone avec précision, tandis que des gouttes de sueur perlait son son visage. Le sol était marqué d'une couleur noire, un sable noir, semblable à du charbon le recouvrait d'un fine couche, mais pourtant suffisamment sombre pour montrer le degré de désolation du lieu. Huit arbres étaient infectés, ils semblaient du fragiles, ainsi dénué de la moitié de leur feuillage... Feuillage qui, d'habitude si vert, si beau, semblait en cet instant terne, ces arbres semblaient nettement avoir perdu leur souffle de vie. L'enchanteresse regardait cette scène, ou plutôt ce désastre. Toute cette scène était catastrophique pour elle.

- K... Kuma, nous avons trouver le nid...

La jeune fille était fière d'avoir pu l'aider à trouver le nid, mais elle sentait également la colère montée en elle,  tant de souffrance, de douleur... Cette dernière ressentait tout, d'un mouvement vers l'avant, l'enchanteresse posa ses mains sur le sol. Un léger tremblement de terre se fit sentir lorsqu'une aura entoura les arbres infectés. Une légère lumière verte les entouraient, puis, lentement, le scintillement perdu son éclat vert pour prendre une aura sombre. Le regard de Alice s'assombrissa un instant, puis elle se laissa glisser vers le sol, lentement, douloureusement, elle rampa jusqu'à l'un des arbres. Il s'agissait d'un hêtre, celui-ci semblait être un peu moins endommagé que les autres. La demoiselle était à présent tout près du désastre, son corps frissonnait, ses membres tremblaient, des douleurs atroces la saisissait dès à présent. Se relevant ses mains se posèrent sur l'arbre, fermant les yeux, l'enchanteresse s'était concentrer. Des lierres surgirent du sol entourant l'arbre, s'enroulant autour de chaque branche, avant de s'enfoncer dans la terre. D'autres entouraient la brune, faisant naître une luminosité aveuglante. Alice semblait dans une concentration surhumaine, elle prononça un mot incompréhensible, il était dans un langage florale inconnu. Juste après, ce fût des faisceaux lumineux qui entourèrent l'arbre ainsi que la jeune fille, en un éclair, les feuilles perdirent leur aspect terne pour reprendre lentement leur vert éclatant. Le sort prit quelques minutes, et ce fût une enchanteresse épuisée qui apparu aux yeux de tous lorsque sa magie prit fin. Le hêtre avait été entièrement soigné, tandis que le sol sur lequel il s'alimentait était de nouveau fertile. Cependant, tout autour de ce dernier se dressait toujours les sept autres victimes de ce nécromancien, et l'infestation continuait de se reprendre, Alice devait donc maintenir sa magie pour conserver la fertilité du sol et empêcher la contamination de l'arbre précédemment soigné.

- Je... Grâce à mes pouvoirs, je peux empêcher un arbre soigné d'être infecté à nouveau. Malheureusement, ma magie ne reste pas éternellement dans le sol... Déplora la brune.

Ses yeux mauves regardèrent les autres arbres, ils étaient pour certains nettement infectés, Alice ne savait pas quoi faire, il fallait arrêter les agissements de cette personne de toute urgence!

- Tiens... Prononça t-elle en lui donnant une petite fiole Ceci est un antidote, il ne permet pas de soigner les végétaux fortement infecté, mais il permet de soigner ceux infectés dans l'heure. En gros, cet antidote que j'ai concocté permet d'anéantir l'infection mais seulement lorsqu'elle est à son stade le plus novice.

Son corps fût prit d'un vertige alors qu'elle tentait de se relevée, elle était en cet instant beaucoup trop près de la zone infectée, surtout qu'elle était horriblement vaste malgré leur rapidité d'intervention. Malgré tout, la demoiselle se refusait à se pousser, elle voulait tenter de sauver les plants qu'elle pouvait, et laisser Kuma détruire les autres. Cependant, ses pouvoirs, étant fortement en contact avec de la nature endommagée voir morte, avaient tendance à perdre de leur intensité, heureusement pour celle-ci, la vaste et grande forêt lui assurait une puissance suffisamment grande pour lui permettre de tels sorts. Elle avait décidé de ne pas répondre au jeune homme, bien-sûr qu'elle n'allait pas mieux, en faite son état avait empirer, mais l'avouer serait une preuve de sa faiblesse, et ça, elle si refusait
 



ALICE
& KUMA

code par Skank aka Achiavel sur Apple-Spring


HS: Voilà, je suis désolée du retard et de la qualité de ma partie ^^' /fin du hors-sujet/
avatar

Feuille de personnage
Célibataire: Oui
Pouvoir:
Âge du personnage:
Néophyte
Néophyte
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 35
Date d'inscription : 03/08/2015
Age : 21
Localisation : Bonne question! XD
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux amoureux de la nature en forêt [Avec Alice] Dim 18 Oct - 19:38


Deux amoureux de la nature en forêt

Pour tout réponse, Alice posa les mains au sol. Une légère secousse y précéda. Puis une aura verte entoura le sinistre, sous les yeux ébahis de Kuma et de ses compagnons. L'aura passa à une couleur sombre, alors qu'Alice se mit à ramper, difficilement, gémissant, vers l'arbre le plus proche. Kuma s’apprêtait à lui venir en aide quand Hebi s'interposa, le regard inquisiteur. Qui sait ce qui se passerait s'il la touchait maintenant ? Elle était manifestement en transe, et venir perturber son processus ne pouvait être que néfaste. De nouveau, Kuma ne pouvait que la regarder, impuissant, souffrir au sol.
L'enchanteresse, tant bien que mal, se releva, et posa ses mains sur l'arbre. Du lierre, du lierre en quantité abondante, surgit alors du sol pour unir Alice à l'arbre. Le lierre les recouvrit à une vitesse surprenante, cachant Alice à la vue de Kuma. Une lumière aveuglante provenant de sa position le contraint à détourner les yeux, priant de tout son cœur qu'il ne lui arrive rien.
Le lierre laissa place à des filaments lumineux. Le processus ne pouvait que rappeler à Kuma le feu purificateur de Sanshoo, contre la meute corrompue. L'arbre serait à présent empli de magie verte et de magie blanche. Un acteur de la lumière.

Puis, d'un seul coup, la lumière disparu. Alice tomba au sol, épuisée, alors que l'arbre avait retrouvé sa vigeur d'antan, et émanait même une légère lumière blanche.
Kuma se précipita à son chevet, ses amis sur ses talons.

- Je... Grâce à mes pouvoirs, je peux empêcher un arbre soigné d'être infecté à nouveau. Malheureusement, ma magie ne reste pas éternellement dans le sol...

Elle semblait vraiment éreintée. Kuma jeta un regard en biais à l'arbre et, effectivement, même le sol était vierge de toute poudre noire. La mandragore gisait, flétrie, morte, au pied de l'arbre. Alice avait aspirée la magie sombre de l'arbre, l'avait détruite, puis l'avait remplacée de magie blanche, tuant la mandragore sur le coup. Mais les sept autres étaient encore là, et la magie sombre prendra le dessus sur la magie blanche s'ils ne faisaient rien.

- Tiens... Ceci est un antidote, il ne permet pas de soigner les végétaux fortement infecté, mais il permet de soigner ceux infectés dans l'heure. En gros, cet antidote que j'ai concocté permet d'anéantir l'infection mais seulement lorsqu'elle est à son stade le plus novice.

Il lui sourit tristement.

- J'ai bien peur qu'ils n'aient été infectés depuis plus longtemps que ça, Alice... J'en suis désolé. Si tu ne t'en sens pas la force, ce n'est pas grave, Sanshoo s'occupera du reste. Tu as déjà emplie un de ces arbre d'une magie qui, une fois épaulée du feu créateur, pourra venir à bout des autres mandragores. Pour le moment...

Un bruissement d'aile l'interrompit. Karasu venait de se poser, et à ses côtés se trouvait la vénérable salamandre. Sans même que Kuma ne dise quoi que ce soit, celle qu'ils surnommaient tous affectueusement « Mamie-crache-le-feu » se dirigeait droit vers la souffrante, l'air attristée :

- Oh, la pauvre petite ! Elle est dans un sale état ! Kuma, mauvais garçon, tu l'a amené ici en sachant pertinemment qu'elle allait finir comme ça ?! Ce ne sont pas des manières !

- Sanshoo, tenta-t-il de se justifier, je...

- Tt tt ! Tu te tais ! La coupa brusquement le petit reptile. Ne perds pas de temps en palabre ! Allonge-là, je vais la remettre d'aplomb.

Sachant parfaitement qu'il ne fallait pas discuter, Kuma saisit délicatement la main de sa sœur de cœur, tout en lui souriant. Même à travers le gant, il sentait sa peau gelée. Mais à présent que Sanshoo était là, il savait qu'elle irait mieux.

- Sanshoo est un élémentaire du feu, expliqua-t-il doucement, en la faisant s'allonger. Elle va réchauffer et purifier ton corps, te couper de la magie sombre, et te redonner ton énergie.

La salamandre escalada le corps de l'enchanteresse, se posa sur sa poitrine, et regarda tendrement ses yeux.

- Elle a des yeux magnifiques, Kuma... C'est ton amie ?

- Ma sœur de cœur, corrigea-t-il. Mais je ne l'ai rencontrée que ce matin. Je te l'aurais présenté si je la connaissais depuis plus longtemps.

- J'espère bien ! Allez, pousse-toi, grand dadais, et prépare lui le terrain. J'ai vu d'en haut ce qu'elle était capable de faire, je vais l'aider.

Alors que Kuma, obéissant, écartait la terre autour des mandragores et écartait les branches des arbres voisins afin d'isoler le nid de mandragore, la salamandre dit doucement à la souffrante :

- Je sais que tu ne me comprends pas, mais surtout ne panique pas. Ce ne sera pas long.

Elle se mit en boule sur son cœur, et commença à diffuser une douce chaleur tout en rougeoyant. Kuma avait vu la scène un grand nombre de fois. Sanshoo n'était pas un animal normal, c'était un élémentaire, supérieur à lui et aux autres, comprenant parfaitement les sentiments humains, qu'elle avait aussi développé. Kuma se sentait toujours rassuré en sa présence, comme un enfant se sent rassuré avec sa mère.
Un cocon de magie rouge enveloppa alors Alice et Sanshoo. Il était assez transparent pour que Kuma puisse voir Alice reprendre peu à peu des couleurs, sa respiration se calmer, ses membres cesser de trembler. Elle allait pouvoir se relever d'ici peu, et conjointement au pouvoir de Sanshoo, elle allait purifier la zone, sans détruire aucun arbre.
avatar

Feuille de personnage
Célibataire: Oui
Pouvoir: Ordre animalier
Âge du personnage: 17 ans
Guerrier
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 222
Date d'inscription : 07/05/2015
Age : 18
Localisation : Quelque part
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux amoureux de la nature en forêt [Avec Alice] Dim 25 Oct - 18:09



❝ Deux amoureux de la Nature en forêt.




De ses yeux mauves, l'Enchanteresse observait tout ce qu'il se passait. Cette petite salamandre semblait des plus intrigante, et surtout, Alice s'était sentit comme apaisée. Une magnifique lumière les avaient toutes deux entourées, tandis qu'une chaleur s'était engouffré dans le corps de la demoiselle, la berçant. Cette dernière avait l'impression qu'il s'agissait d'un souffle de vie, comme une bouffée d'air après plusieurs minutes privé d'oxygène. Plus la jeune fille rencontrait les petits compagnons de son frère de coeur, et plus celle-ci se sentait bien auprès de lui. Il y avait quelque chose chez lui de vraiment apaisant, et ses animaux soignaient son infinie solitude qu'elle comblait par sa passion des plantes et fleurs. Même si l'intervention du petit animal permettait à la brunette de mieux se sentir, son désespoir régnait cependant toujours dans son être, tandis que l'enchanteresse observait les septs autres arbres encore sous la joute des mandragores. Ils souffraient, comme jamais. Ces souffrances se traduisaient par des hurlements muets, des pleurs inaudibles et des gémissements insonores. Ce qui était dur pour une jeune fille liée à la végétation, s'était cette ''faculté'' de ressentir le souffle de vie lentement quitté les plants malades. En effet, Alice éprouvait leurs douleurs, mais tout en sentant la vie les abandonnés, et c'était là, la souffrance la plus attroce. Son attention se reportait sur la salamandre blottie contre sa poitrine, son visage observait le magnifique animal. Comme elle aurait aimée la comprendre, que pouvait-elle lui dire? Mais dans sa façon d'être, la brune sentait que les paroles de l'amie de Kuma était doucse et rassurantes à son égard et tendance chaperonnes avec Kuma. Mais que pouvaient-ils se dirent... ?
Après l'intervention de la lumière chatoyante qui lui avait  redonnée des forces, Alice se redressa lentement en faisant attention de ne pas faire tomber la petite créature. Grâce à cette dernière, l'enchanteresse se sentait beaucoup mieux, même si son esprit tout comme son cœur étaient tiraillés par la souffrance, mais ça, personne n'y pouvait rien. Son teint avait reprit des couleurs, tandis que ses yeux améthystes rayonnaient à nouveau d'un bel éclat. Remerciant chaleureusement l'animal du jeune hybride qu'elle enlaca un court instant, cette dernière avait par la suite reporté toute son attention vers le jeune blond auquel elle adressa un éclatant sourire.

- Merci, grâce à toi et à l'intervention de ta salamandre, je me sens mieux. Toutefois je crois que tu as raison pour ces arbres, mon antidote ne sera d'aucune utilité, cependant, il peut, peut-être te servir pour anéantir la menace auprès des végétaux se nourrissant du même sol que les plants contaminés. Il est de notre mission d'anéantir toute forme d'infection dans cette zone. S'expliquait-elle. Bien... Nous devons faire vite à présent, je pense être capable de maintenir en vie les végétaux suffisamment longtemps pour que ta salamandre éradique la menace, cependant, si le végétaux est trop infecté, si il a perdu toute son énergie végétale, ma magie à de fortes chances d'être totalement impuissante, il faudra donc le... Tué...

Ce mot avait raisonné comme une torture verbale pour elle, et Alice espérait sincèrement qu'elle puisse sauvée avec l'aide de cette mignonne petite créature tous les végétaux infectés ! La jeune enchanteresse regardait les arbres, avant de se tourné à nouveau vers Kuma, elle s'approcha de lui, et l'étreigna, dans un enlacement fraternelle. Puis, la demoiselle s'était décalé, et se tenait prête.
 



ALICE
& KUMA

code par Skank aka Achiavel sur Apple-Spring
avatar

Feuille de personnage
Célibataire: Oui
Pouvoir:
Âge du personnage:
Néophyte
Néophyte
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 35
Date d'inscription : 03/08/2015
Age : 21
Localisation : Bonne question! XD
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux amoureux de la nature en forêt [Avec Alice] Dim 1 Nov - 16:48


Deux amoureux de la nature en forêt


Alice s'était levée, Sanshoo agrippée à son cœur. Elle sourit avec difficulté à Kuma, avant de serrer la petite salamandre.

- Merci, grâce à toi et à l'intervention de ta salamandre, je me sens mieux. Toutefois je crois que tu as raison pour ces arbres, mon antidote ne sera d'aucune utilité, cependant, il peut, peut-être te servir pour anéantir la menace auprès des végétaux se nourrissant du même sol que les plants contaminés. Il est de notre mission d'anéantir toute forme d'infection dans cette zone. Bien... Nous devons faire vite à présent, je pense être capable de maintenir en vie les végétaux suffisamment longtemps pour que ta salamandre éradique la menace, cependant, si le végétaux est trop infecté, si il a perdu toute son énergie végétale, ma magie à de fortes chances d'être totalement impuissante, il faudra donc le... Tuer...

Elle l'étreignit à son tour. Kuma ferme les yeux, en lui rendant son étreinte. Il avait parfaitement foi en sa force, maintenant que Sanshoo était à ses côtés.

- Vous allez y arriver, j'en suis sûr.

Il s'écarta, avant d'interroger le reptile :

- Comment compte tu-t-y prendre ?

- Je vais maintenir ma chaleur purificatrice pour la couper du mal environnant. Elle a le pouvoir de maintenir les végétaux en vie, hein ? Eh bien pendant qu'elle le fera, j'inonderai la zone d'un souffle divin. C'est le même genre de feu dont j'ai usé contre la meute, la dernière fois. Il éradique la magie sombre, et la magie verte n'a plus qu'à prendre la place vacante. Le sol sera à nouveau emplie de la bonne magie. Et en plus, ta petite sœur use de la magie blanche propre à sa nature d'enchanteresse. Du coup, les végétaux seront un temps remplis des trois magies. Normalement, la magie blanche me donnera un coup de main pour supprimer la magie sombre, et la magie verte est censée rester neutre. Enfin! Normalement.

- ça va être quelque chose, marmonna Kuma. Que risque-t-elle ?

- Pas grand chose, excepté un bon mal de crâne. Ah si ! Je vais devoir passer d'un feu à un autre. Quand j'agirai, mon champ protecteur n'agira plus quelques instants. Ça ne durera pas, sauf qu'après j'aurais épuisé mes réserves. Mais bon, le Mal des végétaux devrait avoir disparu avant qu'elle ne ressente quelque chose.

- Je te fais confiance, Sanshoo. Mais...

- Pas de mais qui tienne ! Me suis-je déjà trompée ? En près de 300 ans d'existence, pas une fois ! Sauf si tu excepte la fois où j'ai décidé de te suivre, évidemment ! Alors un peu de respect pour ton aînée !

- Très bien, Mamie-crache-le-feu. Je me tais, dit-il avec un sourire malicieux.

- C'est ça, range toi, mauvais garçon, répondit-elle avec le même sourire. Éloignez vous de beaucoup, il risque de faire chaud dans quelques instants.

Alors que Karasu, Hebi, et tout les autres animaux résidant dans la zone quittaient les lieux précipitamment en vue de la démonstration de magie qui allait suivre, Kuma se dirigea vers Alice :

- Bon, mon amie m'a donné ces instructions. Elle va continuer à te protéger, le temps que tu réitère l'exploit de tout à l'heure, sur chaque arbre. Pour le moment, tu resteras coupée de la magie noire qui pompe ton énergie. Mais une fois les végétaux protégés, elle supprimera votre cocon protecteur, et se chargera de purifier sol et végétaux. Toi, tu devras tenir le temps qu'elle agisse. Elle aura usé ses réserves après, et ne pourra donc pas te venir en aide. Tout repose donc sur ta volonté et ta force. Mais je crois en toi, petite sœur. Si vous réussissez, la magie blanche dont tu aura emplie les végétaux se répandra dans la zone. A terme, nous compenserons la magie sombre des Bois Impénétrables naissante par une magie blanche en divers lieu de la forêt. C'était là la meilleure solution.

Il lui sourit avant de se reculer à son tour, prêt à intervenir.
avatar

Feuille de personnage
Célibataire: Oui
Pouvoir: Ordre animalier
Âge du personnage: 17 ans
Guerrier
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 222
Date d'inscription : 07/05/2015
Age : 18
Localisation : Quelque part
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Deux amoureux de la nature en forêt [Avec Alice]

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Deux amoureux de la nature en forêt [Avec Alice]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Petit Crépuscule le n'amoureux de Patte Enflamée
» BLOOMER LEAH & KÉSAR — « catch me when i fall... » ♥
» Chaleureuses retrouvailles [pv Billie]
» « Dans les profondeurs des Ténèbres, je viendrais te chercher. » || Mary & André [+18] [FINI]
» Une superbe soirée pour les deux amoureux [Bal]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Shinsekai :: Forêt :: Lac-
Sauter vers: