RSS
RSS



 

Sortie à Firia en compagnie d'un ange...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Sortie à Firia en compagnie d'un ange... Ven 28 Aoû - 2:10


Sortie à Firia en compagnie d'un ange...

- Cible potentiellement hostile à 9 heures, répéta Hebi pour la énième fois en désignant un jeune homme portant sa « casquette » à l'envers.

- La ferme, grinça l'hybride pour toute réponse.

Kuma souffla un coup : Le serpent lui en faisait voir de toute les couleurs, depuis son entrée en ville. Première sortie en solitaire dans Firia, et tout les sens de Kuma lui criaient de s'enfuir en prenant ses jambes à son cou. Mais le propre du prédanteur, c'est l'adaptation.
En tenue de « camouflage urbain », à savoir l'écharpe-Hebi masquant le museau, lunette de soleil par dessus, et l'habituel blouson en cuir sans manche, il attendait, adossé à un mur, la venue d'une certaine personne. Le centre commercial était derrière lui, et il était venu un peu plus tôt pour faire un tour de reconnaissance : le nom des boutiques conseillés par ses camarades, il les avait localisées une à une dans le but de gagner du temps. Il avait également pris en compte un itinéraire de secours, les lieux à éviter de toute urgence, les humains potentiellement dangereux, etc. Puis il était sortit, prêt à ce qui allait suivre, l'attendre. Mais pas seul : malgré sa proposition de rester à Shinsekai, les trois compères avaient tenus à l'accompagner, chacun pour une raison différente : Saru par curiosité de voir la ville, le petit animal n'ayant peur de rien, Hebi pour surveiller qu'elle ne fisse rien de « suspect », selon ces propres normes, et Karasu pour « donner des conseils » à Kuma. Hélas, si le premier ne posait pas de problème, dès leur arrivée Hebi avait développé une paranoïa dix fois supérieur à la normale, et Karasu s'était montré beaucoup moins rassuré qu'à l'accoutumé, bien que celui-ci était au paradis des poubelles et des déchets et qu'il se contentait de survoler la zone. En ajoutant à cela le fait qu'ils se montreraient des plus désagréables dans les heures à venir, et Kuma se retrouvait avec deux copains bien lourdaud ce qui ajoutait à la pression et à l'inquiétude d'un tel lieu.

- Faut-il vraiment que tu l'aimes, pour faire de tels sacrifices, tenta d'ironiser Karasu sur le mur sur lequel était adossé Kuma, comme à son habitude (mais son ton trahissait clairement son inquiétude).

- Arrête avec ça, Karasu, lâcha un Kuma las de l'antipathie des animaux  face aux sentiments humains. Et puis, en plus, ajouta-t-il en se souvenant de ce qu'avait dit son ex-colocataire, j'ai appris de source sûre que les hommes ne l'attiraient pas...

Face à l'air interrogatif du corvidé, il ajouta en langage singe, que les trois animaux comprenaient :

- Elle aime les femmes, au sens charnel, 'voyez ?

Karasu rata un croassement, Saru rentra précipitamment dans le sac de Kuma avec un cri de terreur et Hebi se contracta si fort que Kuma dut tirer de toutes ses forces pour ne pas finir étranglé, sous le regard intrigué des passants qui voyaient un colosse luttant contre son écharpe.

- Comment peux-tu TOLÉRER ça ?? Cracha Hebi, une fois avoir retrouvé ses esprits.

- Mais quoi ! Répliqua Kuma, énervé. Elle fait ce qu'elle veut ! Et je vous ai dit que c'était une amie pour moi, rien de plus !

- C'est anti-naturel, voilà ce que c'est, grogna le serpent, la face sombre. Comment va-t-elle pouvoir procréer, à présent ? Sans compter qu'il n'y aura pas de mâle pour protéger la famille, constituer un troupeau...

- Tu es d'une insupportable mauvaise foi, Hebi, gronda Kuma. Rappelle moi qui me disait hier encore que les humains étaient bien trop nombreux sur Terre ? Tu devrais être content, elle ne risque même plus d'entrer dans notre petite biosphère. Et puis t'es gonflé de me parler d'un système patriarcal, toi qui appartient à une espèce solitaire où les femelles sont les spécimens les plus dangereux !

Devant le silence du reptile, Kuma leva les yeux au ciel :

- Et bien vas-y, boude, espèce de petit lézard homophobe ! Ce que vous pouvez être terre à terre vous alors ! Vous ne comprenez rien aux sentiments humains.

- Ah pardon ! Rétorqua Karasu. Moi je n'ai rien dit ! Saru non plus d'ailleurs, et même si je trouve ça particulièrement dégoutant, je ne me permet pas de juger, et je suis même soulagé d'apprendre que tout compte fait, notre fragile symbiose n'accueillera pas un nouvel individu !

Kuma se frotta les yeux. Qu'est-ce que ces animaux étaient capricieux et prostrés dans leurs petites habitudes ! Et étonnamment très possessifs de lui même, comme apeuré à l'idée de ne plus l'avoir. Il est loin le concept d'adaptation et d'évolution... Kuma se demandait si leur train de vie un peu trop confortable dû à leur symbiose ne nuisait pas un peu trop à leurs instincts naturels... Il s'était convaincu qu'ils restaient des animaux sauvages et libre de partir, mais peut-être que malgré eux, ils étaient devenu trop domestiqué... Kuma chassa cette idée de son esprit : Leur crainte tenait plus vraisemblablement de leur amitié bien à eux envers lui, ce qui était plutôt une preuve que cette association allait au delà du simple profit mutuel.

Confiant en sa nouvelle analyse, Kuma se re-concentra sur la journée en elle même : il disposait d'argent sous la forme d'un bon dépensable dans tout le centre commercial. Il n'avait aucune idée de ce que sa valeur représentait, mais Saru lui avait affirmé qu'il avait de quoi acheter suffisamment de chose. « Acheter »... Quel concept très humain... L'idée de la possession d'un bien, voilà une chose que les animaux n'avaient pas et qui était un avantage pour eux. Néanmoins, Saru l'avait maîtrisé avec une vitesse déconcertante, si bien qu'il était à présent en charge des finances de Kuma, comme le reste des affaires administratives et écrite.

- Ton... « amie », est en vue, annonça Karasu, le tirant de ses considérations financières.

En effet, il aperçut Amélia, à travers la foule d'humain « potentiellement hostile ». Kuma crispa les poings, une boule au ventre : il avait bien l'intention de lui prouver qu'il était un ami sortable. Mais bon sang, que la pression et la peur de faillir était grande !
avatar

Feuille de personnage
Célibataire: Oui
Pouvoir: Ordre animalier
Âge du personnage: 17 ans
Guerrier
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 222
Date d'inscription : 07/05/2015
Age : 19
Localisation : Quelque part
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sortie à Firia en compagnie d'un ange... Sam 29 Aoû - 18:48

Sortie à Firia en compagnie d'un hybride...


Enfin ! Ces jours ennuyeux allaient être à présent terminés! Ma première sortie à Firia, et j'étais plus qu'impatiente! Je m'étais réveillée tellement tôt aujourd'hui par rapport à d'habitude que ma colocataire devait en être étonnée. Je dois avouer ne pas y avoir fait attention. Néanmoins, pour un jour aussi spécial, je voulais bien me préparer. Cette balade au pays des vrais humains allait se faire avec un homme que je connaissais plus ou moins bien, Kuma. Après s'être parlé deux fois gentiment, on allait pouvoir se revoir. Même si c'était assez rapide et que notre première rencontre avait été étrange, je devais avouer que j'avais confiance en lui. Il paraissait timide et gentil, peut être un peu ennuyeux, mais utile. Il était même accompagné d'animaux, incluant un horrible serpent... Y penser me donne même des frissons. Je me demandais si il les a amené, ce serait fort probable, mais un peu risqué. Je soupirai et courait dans les rues de la ville, les yeux remplis d'espoir.

J'avais remis la robe blanche de la première fois, étant donné le temps actuel plutôt chaud. Mon auréole de stupide ange était assez gênant, alors j'avais enfilé un chapeau de paille pour tenter de le couvrir. Je m'étais dis que j'allais y faire attention si le vent venait à l'emporter. Après tout, « Le vent se lève, il faut tenter de vivre. » !
Quant à mes ailes, il fallait que j'apprenne à les contrôler. J'ai remarqué récemment que je les déployai bien trop souvent sous un coup de tête, et à Firia, ce serait la pire des choses qui pourrait arriver.

Parmi toute la foule présente, je continuai à courir ,ne laissant que le bruit des talons frappant le sol. C'était une journée où il y avait beaucoup de monde, il ne fallait pas se perdre de vue. Je cherchais le jeune blond tout autour de moi, approchant de plus en plus à l'endroit de notre "rendez-vous". En était-ce vraiment un, même ? Je fis la moue quelques secondes avant de me reprendre et de lever les yeux.

J'ai aussitôt accéléré le pas. Mes lèvres ont rapidement formé un doux sourire ,sincère cette fois. Mon regard n'était posé uniquement sur lui. Il était là.
- Kuma!! criai-je

J'ai levé le bras pour attirer son attention, l'agitant assez vite. J'avais l'air d'une idiote, mais il fallait savoir que les gens autour de nous sont des inconnus, et qu'on ne les reverrait jamais ! Alors, pourquoi avoir honte ?
Je me suis mis devant lui, finalement arrivée. Je m'apprêtai à le prendre dans mes bras, en signe d'"amitié", si on pouvait le dire. Cependant, je me suis souvenue qu'il ne voulait pas être touché. Ah oui, c'est vrai...J'ai soupiré, montrant que j'étais un peu déçue de ne même pas pouvoir l'effleurer, avant de jouer avec une mèche de cheveux.

J'ai alors levé les yeux pour l'observer. Et j'ai remarqué qu'il était... Toujours. Autant. Habillé. J'ai serré les poings, le visage confus avant de le fixer dans les yeux. Sur un ton inquiet ,j'avais prononcé des paroles assez bizarres. On aurait presque cru que j'étais une mère qui criait sur son enfant.
- Oh allez, ne me dis pas que tu as froid! Je suis actuellement en robe et je sais très bien quand je dois en porter une ou non! Le soleil brille et tu t'habilles toujours comme ça!

Je croisai les bras, avec toujours ce regard laissant comprendre que je ne le comprenais pas. Néanmoins.. Avais-je eu besoin de crier autant et de rajouter les remarques ? J'avais sans doute été un peu trop brutale, je n'avais même pas dis bonjour, aucun signe de politesse de ma part. J'ai alors retiré mes bras avec un sourire. Je déteste dire ces mots, vraiment. J'étais bien obligée cette fois, malgré moi :
- Excuse-moi, tu fais ce que tu veux après tout. Tu as tes animaux avec toi ? Même le serpeeent...?

J'avais dis la dernière phrase en baissant un peu le ton, regardant le sol. Cela se voyait bien que je ne voulais absolument pas le voir, lui et ses atroces sifflements. J'avais peut être même une phobie contre cette race d'animaux. J'ai viré cette pensée et j'ai passé mes yeux sur Kuma, attendant sa réponse.


avatar

Feuille de personnage
Célibataire: Malheureusement oui
Pouvoir: Soin instantané
Âge du personnage: 18 ans
Habitué(e)
Habitué(e)
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 113
Date d'inscription : 13/05/2015
Age : 15
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sortie à Firia en compagnie d'un ange... Dim 30 Aoû - 17:09


Sortie à Firia en compagnie d'un ange...

Kuma la vit le chercher bien avant qu'elle ne le trouve. Il décida de profiter du moment pour bien l'observer : elle était vêtue d'une légère robe de satin blanche, celle-là même qu'elle portait lors de leur rencontre. Cette preuve d'amitié lui fit chaud au cœur. Pour masquer son auréole, elle avait opté pour un chapeau de paille, ce qui bien réfléchi lui allait plutôt bien. Kuma soupira. C'était vraiment un magnifique paysage, et il était fier qu'elle le considère avec intérêt.
Ses grands yeux bleus finirent par le trouver. Elle accéléra alors le pas, tout sourire, en secouant la main :

- Kuma !! cria-t-elle.

Il lui rendit son sourire et son geste. Une fois arrivée à sa hauteur, elle freina soudainement, comme stoppée dans sa course. On eu dit une scène d'un film mis sur pause. Elle se reprit, mi-gênée, mi-boudeuse, en jouant avec une mèche de ses cheveux d'or (geste que Kuma trouvait particulièrement craquant). Kuma se doutait bien du problème : elle avait tendue les bras vers lui, prête à le prendre dans ses bras. Mais elle avait dû se souvenir que Kuma était sensible de la peau. Il la regarda, la bouche tordue dans un « désolé » silencieux, mais il était encore trop tôt pour qu'il accepte d'exposer ses membres mutilés.

Quelques instants après ce premier contact pétri de gêne durant lesquels Kuma hésitait à prendre ses jambes à son cou face à la tournure des événements, incapable de dire quoi que ce soit, elle leva les yeux pour l'observer de la même manière que lui cinq minutes avant. Sa gêne se mua en une exaspération amicale, qu'elle traduisit par cette remarque :

- Oh allez, ne me dis pas que tu as froid! Je suis actuellement en robe et je sais très bien quand je dois en porter une ou non! Le soleil brille et tu t'habilles toujours comme ça!

- Amélia:1, Kuma:0 ! Croassa un Karasu hilare devant tant de bon sens.

- La ferme...

Cependant, ils avaient tout les deux raisons : bien sûr qu'il mourrait de chaud, lui qui détestait le soleil et qui avait en plus hérité d'une lourde toison qui doublait la sensation de chaleur ! C'est bien pour ça qu'il était contraint de porter une tenue aussi imposante, dans le cas contraire il exposait à la vue de tous sa peau grossièrement cousue à même sa chair. Mais soucieux de parler d'autre chose que de son aspect physique, il décida de lui répondre par un demi-mensonge, mais avant qu'il ne puisse dire quoi que ce soit, elle décroisa les bras et abandonna sa tête exaspérée pour une tête désolée. Manifestement, elle n'était pas très à l'aise elle aussi, ce qui rassura quelque peu l'hybride.

- Excuse-moi, tu fais ce que tu veux après tout. Tu as tes animaux avec toi ? Même le serpeeent...?


- Oh, euh, bafouilla Kuma, Karasu et Saru sont avec moi, mais Hebi a préféré rester à Shinsekai, il avait trop peur d'être au milieu des humains ! Finit-il avec un petit rire pour masquer son mensonge tout en tripotant son écharpe qui le serrait dangereusement.

Il marqua un temps avant d'ajouter, assez embarrassé :

- Mmh, et dis, tu sais, pour ma tenue... il faut dire que, depuis mon arrivée à Shinsekai, je n'ai pas vraiment eu l'occasion de me reconstituer une garde robe... En forêt j'avais surtout besoin de vêtement chaud pour passer l'hiver, le reste du temps je me contentais d'un pantalon... Du coup je pensais profiter de cette sortie pour me racheter de nouvelles fringues, bien que je ne sois pas un spécialiste !

Il se pencha alors, ajoutant à voix basse, rouge de honte :

- En fait, tu penses que tu pourra m'aider à faire les bons choix ? A vrai dire je ne connais rien en matière de vêtements, et je n'ose pas demander à un vendeur !

Il croisa les doigts intérieurement. Il ne lui avait pas tout dit, mais il était vrai qu'il manquait cruellement d'habits. C'était la seule personne à qui il l'avait avoué, il espérait qu'elle verrait ça comme une marque de confiance, et priait pour qu'elle ne se moque pas de lui ou pire, qu'elle ne le trouve pas particulièrement bizarre...


Ps: Réponse un peu tardive, il y avait du monde à la maison... ^^'
avatar

Feuille de personnage
Célibataire: Oui
Pouvoir: Ordre animalier
Âge du personnage: 17 ans
Guerrier
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 222
Date d'inscription : 07/05/2015
Age : 19
Localisation : Quelque part
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sortie à Firia en compagnie d'un ange... Ven 11 Sep - 21:59

Sortie à Firia en compagnie d'un hybride...


Kuma avait répondu rapidement. Le corbeau et le singe sont bien présents! Celui qui manque à l'appel était le gentillet serpent. J'avais aussitôt souris quand il me l'avait annoncé. Le pauvre peureux ! Je n'avais rien dis mais cela se voyait bien à mon visage que j'étais contente qu'il ne soit pas là. Quoi que..Peut être qu'il allait apparaître soudainement de nul part qui sait. J'avais jeté un regard de tout les côtés pour vérifier. J'écoutais toujours mon ami me parlait, bien sûr.

Finalement, il se justifiait à propos de sa tenue assez couvrante. Ohhh ! J'avais fait un regard intéressé immédiatement. Je ne pensais pas qu'il s'habillerait ainsi juste à cause de ça! Je ne savais pas si c'était un peu désespérant ou compréhensif. Cela lui rajoutait cependant un côté encore plus mignon! Cette sortie était en effet parfaite, pour moi aussi d'ailleurs. J'avais besoin de mon côté de me prendre des nouveaux vêtements, plus particulièrement pour l'hiver. C'est sûr qu'en arrivant à Shinsekai, on avait pas vraiment des valises. Mes souvenirs restaient quand même flous. J'oubliai encore une fois cette pensée en voyant que Kuma avait encore parlé.

J'avais alors serré mes mains en m'exclamant avec un sourire, presque en coupant la parole de la personne devant moi :
- Oh oui, tu es un garçon en même temps, c'est normal ! Je vais te chercher tout ce qu'il pourrait t'aller! Dis moi juste ce que tu aimes, d'accord ?

Je l'observai de nouveau. Admirant sa taille et sa carrure, je tournai autour de lui. Okay alors, je m'arrêtai pour réfléchir. Je regardai alors tout autour, pour trouver un magasin de vêtements qui pourrait nous être utile. Je ne tardai pas à en trouver un, à peine devant nous. J'étais bien chanceuse aujourd'hui ! Je ris aussitôt ,en tapant des mains pour avoir l'attention de Kuma.

Je me retournai alors pour lui pointer le magasin.
- Ici ! Mon intuition m'inspire pour aller là-bas!

De toute façon, si ce n'était pas un bon magasin, on en trouverait un autre pas loin. Après tout cette ville, et ce pays même était gigantesque! On ne s'ennuierait jamais ici! Et je ressemblai plus ou moins à une humaine. Il n'y avait pas à dire, c'était super. J'étais heureuse, plus que n'importe quel jour. Impatiente et accompagnée d'un gentil jeune homme.

Je me suis mis à courir vers le magasin, en faisant un signe à Kuma pour qu'il me suive. Oui, aujourd'hui était une belle journée!




PS : Désolé du gros retard ,entre la panne d'ordi', les devoirs s'accumulant et la motivation..Je n'ai aucun temps pour moi et mes rep! :cc
PS² : et désolé si cette rep est courte, j'ai 6 rp à rattraper pour cette soirée D: Je fais de mon mieux pour que ça reste "bon" ! :<
PS3 : ET JE NE ME SUIS PAS RELUE CAR IL EST DEJA 22H AAAAAH
avatar

Feuille de personnage
Célibataire: Malheureusement oui
Pouvoir: Soin instantané
Âge du personnage: 18 ans
Habitué(e)
Habitué(e)
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 113
Date d'inscription : 13/05/2015
Age : 15
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sortie à Firia en compagnie d'un ange... Sam 12 Sep - 19:04


Sortie à Firia en compagnie d’un ange…

A la vue du sourire d’Amélia, Kuma comprit avec satisfaction qu’il avait fait le bon choix de cacher la présence de Hebi. Restait à prier pour que ce dernier joue le jeu, mais c’était probable, moins il verrait Amélia mieux il se portera.
Elle n’eut pas l’air de mal prendre la confidence de l’hybride, et sa réaction se porta au delà de ses espérances :

- Oh oui, tu es un garçon en même temps, c'est normal ! Je vais te chercher tout ce qu'il pourrait t'aller! Dis moi juste ce que tu aimes, d'accord ?

MAIS QU’EST CE QU’ILS ONT TOUS AVEC LES CLICHES SEXISTES, AUJOURD’HUI ???  Enfin bon, son ton optimiste et sa posture déterminée lui convenait parfaitement. C’était bien une amie sur qui l’on pouvait compter comme Kuma l’espérait.
Elle se mit à tourner autour de lui de la même manière qu’un renard tourne autour d’un hérisson en boule pour savoir de qu’elle manière l’attraper pour le boulotter sans autre forme de procès. Ou du moins c’est comme ça que Kuma ressentit son observation détaillée.
Une fois son inspection terminée, elle se mit à chercher quelque chose autour d’elle. Son visage s’illumina rapidement avant de se mettre à rire (rire qui était toujours aussi doux à l’oreille) et de taper dans ses mains avec un air enthousiasme. Elle était en forme aujourd’hui !

- Ici ! Mon intuition m'inspire pour aller là-bas!

Puis elle se mit à courir en direction du magasin qu’elle avait désigné. Elle semblait déborder d’énergie et ça faisait plaisir à voir ! Sourire aux lèvres, Kuma la suivit d’un pas rapide mais suffisant pour rattraper la jeune ange juste avant d’entrer dans la boutique.
Il s’arrêta net en entrant. Dans son élan d’enthousiasme, il avait omis un détail : c’était la première fois qu’il pénétrait dans un magasin et il ne s’était pas préparé au choc. Les fortes lumières, les sons, les odeurs, tout étaient en excès et tout les sens de Kuma se mirent en alerte maximale. Déjà l’extérieur était rempli d’odeur des restaurant, des néons colorés et de la foule d’humain, mais le fait d’être enfermé dans un bâtiment avec tout ces éléments qui y restaient confinés le mirent vraiment mal à l’aise.
Il dût bien rester tétanisé sur place, raide comme un bâton, pendant au moins une minute, car les humains commençaient à le regarder bizarrement. Amélia aussi, probablement, mais il ne s’en rendit pas compte. Lui qui analysait toujours tout, restait extrêmement calme et prenait toujours du recul, fut dans l’incapacité de faire quoi que ce soit. Ce n’est que quand Sasori, son scorpion (probablement inquiété par les sueurs froides sur son pied et l’inactivité du biotope qu’il était), lui administra une solide piqûre qu’il se réveilla d’un coup. Se rendant compte du ridicule de la situation, il vira au cramoisi et passa en toute hâte le portique sous le regard d’un vigile qui semblait circonspect à l’attention de ce colosse blond visiblement pas très à l’aise.
Kuma marcha droit devant lui tel un automate, priant pour qu’Amélia le suive et finit par s’arrêter dans un rayon à priori désert. Un rapide coup d’œil au plafond et il aperçut Karasu qui tapotait sur la vitre d’une trappe en hauteur. Deux coups rapides suivis d’un grand : le lieu était sécurisé de l’extérieur. Sa tension descendit d’un cran.
Sans se tourner vers son amie, honteux de sa conduite anormale, il lança à la cantonade :

- Bon… Par quoi faut-il commencer ?

Il regarda sans grande conviction le premier article qui passait sous ses yeux : il s’agissait d’un foulard bleu sombre avec de large rayure noir. Mmh. Essayant d’adopter un comportement normal, Kuma se saisit de la bande de tissu et la montra à Amélia :

- Tiens, que penses-tu de ceci ?

Il espérait que son ton paraissait assez naturel, bien qu’il en doutait. Il observa à la dérobée la jeune ange à travers ses lunettes, en quête d’une quelconque réaction.


Ps : Comme d’hab, pas de souci pour le retard, je suis patient ! ^^
avatar

Feuille de personnage
Célibataire: Oui
Pouvoir: Ordre animalier
Âge du personnage: 17 ans
Guerrier
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 222
Date d'inscription : 07/05/2015
Age : 19
Localisation : Quelque part
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sortie à Firia en compagnie d'un ange... Lun 19 Oct - 15:58

Sortie à Firia en compagnie d'un hybride...


Je décidai alors d'entrer dans ce fameux magasin. Et ce que je vis était magique. Kyah! J'étais en train de me retenir de gigoter et de m'extasier dans tous les sens. Des humains qui se baladent dans un magasin rempli de vêtements! Ils ont tellement de chance par rapport à nous. J'aimerai tellement être comme eux parfois. Néanmoins, ils ne peuvent pas avoir de pouvoirs contrairement aux gens de Shinsekai! Ahlala! C'était super! La musique que le magasin passait était entraînante et je me retenais malgré moi de faire n'importe quoi. Je me suis alors avancée, en tremblant presque pour mieux observer, avant de regarder derrière moi pour voir où en était Kuma par rapport à ce que je faisais..
- Euuuuh... avais-je marmonné en étant un peu confuse.

Il était planté là, figé comme une statue. Est ce qu'il était...effrayé ? C'est vrai qu'il a l'air tout le temps mal à l'aise mais là..Bon oui, on est avec des humains. Mais après tout, on est plus forts qu'eux! Même si ils étaient plusieurs, je pourrai facilement les vaincre! Et j'y pensais....je venais de me souvenir que ces derniers temps je n'emportais pas d'armes! Ahr!! J'avais envie de me maudire moi même. J'étais en train de soupirer quand Kuma s'était reprit et était même passé sous mes yeux. Je m'étais alors mise à le suivre, essayant d'oublier ce qu'il venait de se passer. Peut être que son côté "créature" lui avait fait quelque chose, je ne sais pas... Je remis en place mon chapeau de paille avant de me diriger en silence à ses côtés.

Il demanda alors par quoi il fallait commencer. Ben, c'était simple..On regardait juste les vêtements présents et choisir ce qu'il nous plaisait. Et bien sûr faire attention au prix! Ça, je l'avais oublié. J'étais sûr le point de dire ce que je pensais alors qu'il sortait déjà un article après avoir fouillé rapidement. Bon, on peut dire qu'il a comprit lui même ahaha..

Il me montra alors un foulard bleu avec des motifs stupides dessus. Je me suis arrêtée pour regarder, en prenant même le tissu dans mes mains. Je suis restée plusieurs secondes à réfléchir, avant de lever mes yeux avec un regard qui signifiait que je ne comprenais pas ce qu'il venait de faire..
- Mais...Ce n'est pas le genre de vêtements qu'il te faut.. dis-je à voix basse.

J'ai alors fait un grognement avant de remettre le foulard à sa place de départ. Ce n'était pas possible ça! Il avait déjà des vêtements d'hiver! J'avais envie de rire et de m'énerver à la fois. J'ai juste croisé les bras en réfléchissant pour me calmer, ayant un air contrarié.
J'ai alors soupiré et laissé entrevoir un sourire à Kuma.
- Je vais t'aider...aahaha...

Mon rire était nerveux. Du calme Amelia! Ce n'était pas de sa faute! Mais des fois je ne le comprends vraiment pas. En plus ce foulard n'était pas agréable du temps à regarder! En plus il n'aurait jamais été bien sur lui! J'ai alors décroisé mes bras avant de m'éloigner un peu plus et regarder précisément les rayons. Je suppose que j'allais plus l'aider que me faire plaisir.

Je me suis alors retournée en disant avec un sourire
- Et.......Tiens! Hahaha!

J'ai alors commencé à rapporter des vêtements qui me plaisaient et les poser dans les bras de Kuma, tout en riant. Il y avait dedans des chemises, des jeans, des t-shirts avec de superbes motifs, et encore des vêtements que je prenais rapidement. Je me suis arrêtée quand je me suis rendue compte de la pile que je lui ai donné.
- Bon! Tu fais le tri de tout ce qui te plaît et tu vas essayer ce qu'il te reste! J'ai pris une taille qui me semble convenue à toi, mais après ça peut toujours être mal taillé!

Je lui avais souris avant de rajouter que j'allais de mon côté chercher des vêtements pour moi.





PS : tu le sais déjà : désolé du retard. xD
avatar

Feuille de personnage
Célibataire: Malheureusement oui
Pouvoir: Soin instantané
Âge du personnage: 18 ans
Habitué(e)
Habitué(e)
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 113
Date d'inscription : 13/05/2015
Age : 15
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sortie à Firia en compagnie d'un ange... Mer 11 Nov - 11:33


Sortie à Firia en compagnie d’un ange…

Kuma sut qu'il avait faux avant qu'elle ne fasse quoi que ce soit. Son regard en disait long.

[color=#b83434]- Mais...Ce n'est pas le genre de vêtements qu'il te faut..

Elle récupéra le foulard de ses mains avant de le remettre à sa place. Elle resta là, à le regarder, oscillant entre l'envie de le réprimander comme une mère ou de rire comme une sœur. Lui n'avait jamais autant envié les taupes jusqu'à ce moment précis.

La jeune ange prit sur elle de s'occuper de lui. Elle chercha de nombreux articles qu'elle vint déposer sur une pile grossissante, tandis que lui restait pétrifié, tétanisé par la peur de faire quoi que ce soit qui n'irait pas. L'envie y était, mais la peur était supérieur.

Une fois la pile achevée, elle partit avec son air rieur. Comment faisait-elle pour garder une telle bonne humeur à côté d'un boulet comme lui ? Il se laissa tomber au sol en soufflant, se prenant la tête dans ses bras, l'air abattu. Cette sortie n'avait pas commencé que déjà, elle tournait au cauchemar. C'était dans ce cas qu'il regrettait le plus la présence maternelle rassurante. Il n'avait aucun souvenir de la sienne, mais il savait très bien que le fait de les entendre vous rassurer en vous étreignant amoureusement aurait été ce dont il aurait eu besoin dans l'immédiat. Mais le vide ressenti à cette pensée ne faisait que l'enfoncer dans la déprime. Il aurait du amener Sanshoo. Ce n'était pas un exemple de délicatesse, mais il se sentait mieux avec elle, plus confiante. Elle avait très bien joué le rôle de mère durant son exil.

Il caressa machinalement la tête duveteuse de Saru, sortit de son sac visiblement inquiet par la mine triste de son biotope. Prenant conscience de l'étreinte que lui donnait son petit singe, et la sensation de décontraction de Hebi autour de son cou, et du regard encourageant de Karasu au dessus de lui, il ne put empêcher plus longtemps à une petite larme de couler.

« Heureusement que je vous ai, mes amis, » voulut-il dire, mais il ne pouvait pas ouvrir la bouche de peur d'exploser en sanglot.

Ses muscles se relâchèrent. C'était la même magie que de caresser un chat ronronnant après une importante activité émotionnelle. Doublé de la sensation o combien réconfortante de se savoir entouré d'individus qui vous aime. Il aurait voulu les étreindre, mais cela lui était impossible, de peur de leur faire mal.

Un petit pas feutré lui fit relever la tête, prit de panique le temps d'un instant d'être découvert dans cette position par un humain. Heureusement, ou pas, il s'agissait d'Amélia. Il la regarda en souriant tristement, les yeux brillants.

- Désolé Amélia, dit-il gorge serrée, je ne suis franchement pas à la hauteur. Je n'ai même pas été capable de tenir cinq minutes comme un humain. Je... Je...

Il était temps de vider son sac.

- Je voulais... m'assurer que quelque part, j'en étais toujours un. Que j'étais quelqu'un de... de normal. Je voulais me tester. Je voulais... être à la hauteur, chercher à faire comme vous tous. Je m'efforce d'avoir l'air assuré et calme à Shinsekai depuis que j'y suis arrivé, bien que le premier jour, ce ne fut pas... pas vraiment facile. Tu te rappelle ? Je bafouillais tout le temps. D'ailleurs, dit-il avec un petit sourire, j'ai toujours du mal avec les filles. Je perds tout mes moyens, je deviens rouge, enfin bref. Je voulais prouver à quelqu'un que Kuma pouvait se monter normal, à l'aise, mais non. Je ne suis qu'une apparence de facade, le vrai Kuma est beaucoup plus complexé. Je réfléchis tout le temps, je me fais des nœuds au cerveau, je prends dix minutes avant de formuler une phrase. Je n'arrive pas à être... naturel, bizarrement. J'ai honte de moi même, de mon corps détruit, de mon attitude apeurée. Je ne... Je ne suis pas la personne que je voudrais être.

Il la regarda droit dans les yeux, avant de prendre sa tête dans ses mains et de laisser couler les larmes. Il venait de se livrer à elle, tel qu'il était vraiment, sans artifice, le vrai Kuma. Il n'y avait plus de honte à pleurer devant elle.



Améliaaaa, je suis désolé pour ce loooooong retard !!  :,( Mais ce rp m'a été très difficile à rédiger, pas facile d'écrire un truc qui me plaisait ! Bizzz !!
avatar

Feuille de personnage
Célibataire: Oui
Pouvoir: Ordre animalier
Âge du personnage: 17 ans
Guerrier
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 222
Date d'inscription : 07/05/2015
Age : 19
Localisation : Quelque part
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sortie à Firia en compagnie d'un ange...

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Sortie à Firia en compagnie d'un ange...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ange gardien
» La compagnie Gildan ira-t-elle en Haiti ?
» Compagnie Grise
» Liste compagnie grise
» Une Danse avec l'Ange Démoniaque, Nyx Hela

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Firia :: Clothes Land-
Sauter vers: