RSS
RSS



 

La vie et les jeux vidéos sont plein de bugs [Five Regan, Arata, Kuma]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: La vie et les jeux vidéos sont plein de bugs [Five Regan, Arata, Kuma] Ven 18 Déc - 23:16

Gordy, comme toujours, fuyait ses obligations. Un élève avait un pouvoir lié au slime, et lors d’une altercation avec d’autres élèves, un couloir s’était retrouvé sinistré. Tina avait réussi à lui mettre la main dessus, et l’avait emmené sur les lieux du crime. Car oui, c’était un crime. Remplir un couloir entier de morve pour ensuite demander à un pauvre concierge innocent de tout nettoyer, c’est vraiment criminel.

Le fameux concierge avait alors réussi à s’échapper en matérialisant des feux d’artifices ainsi qu’un chariot de ménage. Sautant sur le chariot et activant les deux d’artifices, il s’était retrouvé de l’autre côté de Shinsekai en un rien de temps.

En cherchant une cachète discrète au premier étage, Gordy était tombé sur une salle vide. Il n’avait jamais vu personne y entrer auparavant ; à vrai dire, lui-même n’y était jamais entré. Au milieu de la salle se trouvait une grande machine. Elle n’était en rien semblable avec ce qu’il avait déjà vu dans sa vie. Après avoir soigneusement fermé la porte de la salle mystérieuse, Gordy avait donc décidé de l’étudier de près. La machine comportait une grande porte coulissante, qu’il avait trouvée plutôt simple à ouvrir ; ce n’était donc probablement pas une zone interdite aux élèves. La machine elle-même était creuse : il y entra. Dedans se trouvait deux banquettes, une de chaque côté de la porte, qui semblaient être plutôt confortables. Quatre personnes auraient pu entrer et s’installer confortablement. En face de la porte se trouvait un panneau de commande. Gordy ne comprenait pas réellement à quoi il pouvait servir. Il y avait de nombreuses fentes dessus, de différentes formes, qui ne semblaient pas réellement avoir de logique. A côté de chaque fente, un bouton et une petite diode ; une seule diode était allumée. Gordy tenta d’appuyer sur les boutons : ils éteignaient la diode allumée auparavant et allumaient la leur. Cela semblait être un moyen de sélection. Au-dessus de ces nombreuses fentes, un seul autre bouton, énorme, trônait. Dessus était simplement inscrit le mot « START ». Le concierge n’appuya pas sur ce bouton.

Une fois les lieux évalués, Gordy profita de cette pièce calme pour se reposer. Après tout, les banquettes étaient très confortables et il se sentait en sécurité. Pourquoi ne pas s’installer ? Bien sûr, ça ne valait pas le vieux hamac de son antre, mais il ne pouvait se permettre d’aller dormir dans un endroit aussi exposé alors qu’un couloir était rempli de morve. Il fallait se montrer pru…

Soudain, un bruit. Tous les sens en éveil, Gordy se redressa. Des bruits de pas approchaient de lui. Dangereusement. Vers sa salle jusque-là vide. Les bruits de pas s’arrêtent devant la porte… la poignée tourne…
Avant que qui que ce soit n’entre, le ninjanitor sommeillant dans votre concierge favori (après tout, c’est le seul concierge, vous n’avez donc pas vraiment le choix) se réveillait. Il fit un bond magistral et se colla au plafond de la machine. En écartant les bras et les jambes, il put se tenir en équilibre contre les murs, et disparaitre aux yeux de ceux qui ne regardent jamais vers le haut. En espérant qu’ils ne regardent pas vers le haut, justement…
avatar

Feuille de personnage
Célibataire: [information inconnue]
Pouvoir: Le placard à balai sans fond
Âge du personnage: 32
Néophyte
Néophyte
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 38
Date d'inscription : 06/07/2015
Age : 18
Localisation : Dans ton lit ma jolie
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La vie et les jeux vidéos sont plein de bugs [Five Regan, Arata, Kuma] Sam 19 Déc - 13:37

Five Regan a écrit:
ft.
Five Regan
«La vie et les jeux vidéos sont pleins de bugs»
Dragon Quest XXI
Vous savez, il y a ce que l'on appelle les bonnes journées, où tous ce passe bien, les professeurs ne nous frappent pas, on ne voit pas Seven pendant un long moment... Et après, il y a les journées de merde, celle où comme dans le cas présent, LE PIAF DE KUMA ME POURSUIT, et bien évidemment, pour aucune raison valable.
J'étais tranquillement posé sur le toit, qui pour une fois était vide de monde, quand cet oiseau de malheur vint à ma rencontre alors que mon attention avait baissée. Vous ne le savez peut-être pas, mais Five comme Regan, souffrent d'une inexplicable phobie des volatiles. Ainsi, dans la logique implacable des choses, la fuite était la seule option. Etrangement, lorsque que je me met à fuir, ça commence toujours à partir du toit ... Je vais surement rester dans les archives ou à Vanaah plus souvent si c'est comme ça. Nous étions déjà descendus jusqu'au premier étage,  cependant, il me rattrapait petit à petit, ce sale piaf. Je l'ai alors feinté comme un maître (sous le conseil de Regan qui pendant tout ce temps me criait de courir plus vite, tout en m'insultant de temps à  autres), lui faisant croire que je descendrai encore au rez-de-chaussée mais il n'en fût rien et l'oiseau perdit ma trace quelques instants. Instants, très forts utiles car j'ai pu en profiter pour trouver une salle presque vide dont j'ignorait l'existence jusqu'alors. Je me disais aussi, mais il fait quoi Kuma avec ses animaux, il les laisse en liberté comme ça, sans penser aux pauvres pensionnaires qui pourraient en souffrir... Je pourrais bien en parler à Ryuku mais voyant que ça nous fait chier, il risquerait d'en rajouter des nouveaux. Bref.

J'entrais doucement néanmoins dans cette étrange pièce, où la seule chose qui se démarquait réellement était cette machine. Je refermai la porte derrière moi tout doucement, pour ne pas que mon assaillant puisse retrouver ma trace d'une quelconque manière. J'explorais les lieux assez étonné de ma trouvaille. Vraiment rien de spécial, seule cette "autre pièce" au milieu de la salle semblait avoir un semblant d'importance. Il y avait une porte coulissante mais je m'attachait d'abord à savoir ce que c'était, avant de pénétrer à l'intérieur. J'examinai donc les cotés de la chooose, jusqu'à trouver un emplacement à cartouche de jeu avec à l'intérieur, Dragon Quest XXI. Je ne me souvenais pas qu'ils en aient fait autant mais j'était assez intrigué, donc je revenais à la porte coulissante et l'ouvrit. Il y avait deux banquettes, mais moi qui m'attendais à voir au moins un écran et des manettes pour jouer, fus bien désappointé quand je vis que seules ces banquettes et un bouton START furent dans la salle. Je décidai de l'examiner pour voir en quoi cette salle consistait finalement mais rien, à part les éléments cités auparavant.

Soudain, alors que j'oubliais la raison de ma présence ici, un bruit retentit à l'entrée. Dans le doute que cette salle ne soit pas autorisée, OU PIRE, que le piaf m'ait retrouvé. Des pas s'approchaient. Craignant les nouveau arrivants dans cette immense machine invraisemblable, je me suis caché, d'un bond synchronisé avec une roulade, sous l'une des banquettes. J'étais collé au mur sous celle-ci, espérant très fort que personne ne regarde en bas.

avatar

Feuille de personnage
Célibataire: Plus maintenant
Pouvoir: Être squizo et colérique
Âge du personnage: 17 ans
Néophyte
Néophyte
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 48
Date d'inscription : 24/06/2015
Age : 19
Localisation : Encore la où je ne devrai pas être
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La vie et les jeux vidéos sont plein de bugs [Five Regan, Arata, Kuma] Mar 5 Jan - 20:52

Je venais d'arriver au pensionnat et je comptais bien étudier chaque recoin pour gérer au mieux les élèves et les pousser dans leurs retranchements lors des séances que j'organiserai. Mais avant cela j'étais passé voir La directrice afin de me présenter sommairement juste de quoi me laisser me balader tranquillement.

Je n'avais que faire d'un badge pour les nouveaux profs, alors je ne pris qu'un laisser passer prouvant mon identité. Je trouvais tout de même le niveau de sécurité de cette école assez faible. Si leur but est de regrouper tous les détenteurs de pouvoirs, ils se feront des ennemis. Et je doute qu'un simple grillage les retiennent. J'en toucherai deux mots à la dirlo. Mais mon travail consiste aussi à former les jeunes pousses afin qu'en cas de pépin ils nous aident à gérer les catastrophes.

Pendant ces recherches je me trouvait nez à nez avec une salle. J'étais paumé. Merde, ça commence bien j'entrais donc sans gêne. Une simple salle de jeux? Il y avait vraiment ça ici? Il faut dire que je n'avais jamais réellement joué, donc une certaine curiosité m'attira.

J'entrais dans la sorte de machine, spacieuse, deux banquettes, et une sorte de console de commande. L'agencement était étrange cela cachait des choses . Cela fonctionnait comment? Rien qui serve à jouer ici. Pas même un manche d'arcade. Mais la console affichait la cartouche de Dragon Quest XXI . Si il y avait une quête et un dragon cela promettait d'être un bon jeu! Et puis si c'est le 21 ème volume c'est que ça vaut le coup...

Je m’arrêtais mes sens en alerte, quelqu'un approchait. Mais je sentais une impression étrange. Des présences, j'avais baissé ma garde? Alors que je préparais mon corps je bondis derrière la banquette droite. Glissant le long du mur. Je décalais celle ci afin d'avoir la vision sur l'entrée.  Je compris mon erreur , mes yeux perçurent une ombre au sol, . Je n'étais pas seul et un autre individu approchais, dans un raffut tonitruant.

Mais pourquoi tout le monde rapplique alors que je souhaitais me détendre un peu? Alors que la porte était ouverte en grand un piaf apparus . Un piaf! Qu'est ce qu'il foutait là? Avant toute chose je me relevais d'un bond envoyant la banquette finir contre l'autre dans un bruit sourd . Le mur ne faisait pas de bruit? ou quelqu'un était il derrière?

Pas le temps d'y penser j’attrapais le volatile. Un joli corbeau, j'appréciais leur doux plumage. Il me rappelait ce que j'aurai voulu être , un corbeau noir comme la nuit . Je calmais la bête alors qu'elle se débattis et s'enfuit. Mais il semblait que la situation ait changée dans cette salle...
avatar

Feuille de personnage
Célibataire: Oui
Pouvoir: Blood magic
Âge du personnage: 22
Professeur-senpai
Professeur-senpai
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 11
Date d'inscription : 19/12/2015
Age : 19
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La vie et les jeux vidéos sont plein de bugs [Five Regan, Arata, Kuma] Sam 9 Jan - 11:32


La vie et les jeux vidéos sont plein de bugs

- Karasu n'avait pas l'air de bon poil aujourd'hui.

- Oui Saru, ça fait quatre jours que le vent est tombé. Il ne peut pas s'entraîner à ses acrobaties de haut vol.

- Pah ! Karasu commence de plus en plus à ressembler à un humain. Il finira par oublier qu'il est un oiseau.

- Ne dramatise pas, Hebi. Quoi de plus naturel pour un corbeau que de vouloir voler ?

- Quoi de plus naturel pour un humain de râler pour quelques contrariétés ?

- Et que fais-tu dans l'instant présent ? Répliqua Kuma le sourire aux lèvres.

Le reptile n'ajouta rien et avança droit devant lui, précédé de Kuma et de Saru. Le premier sortait de sa douche et était actuellement vide de toute présence animale. Il se sentait propre mais nu sans les mouvement se Sasori dans sa botte. Il lui pressait de les retrouver à l'orée de la forêt. Il était seulement accompagné de Saru et de Hebi, Karasu ayant effectivement prit la tangente pour la journée. Il devait sans aucun doute se balader quelque part.

Un bruit de course au loin attira son attention et celles de ses camarades. Le bruit était ténu mais semblait gagner en ampleur de plus en plus vite.

- Restez sur vos gardes, on est à Shinsekai, précisa Kuma dont l'instinct ne ternissait pas depuis tout le temps où il vivait dans le bâtiment.

On venait du couloir en face. A l'angle. Il était encore invisible, mais Kuma ressentait dans cette cavalcade précipitée, avec des bruits de semi-chutes à intervalles irréguliers, que la personne semblait en danger, ou peu rassurée. Bientôt... Bientôt... Biiiiie...

L'individu jaillit du couloir avec la force d'un éléphant. Il failli percuter Kuma s'il ne s'était pas plaqué au mur juste à temps. Il ne s'excusa même pas et continua sa course folle. En se retournant, Kuma crut distinguer la silhouette de Five, ce démon particulier qui n'avait que peu le sens de la finesse, et il semblait manifestement seul. Kuma se demandait bien ce qui pouvait lui faire peur à ce point, mais à près tout, quand on a un démon dans le même corps, on peut comprendre certaines réactions parti...

Un nouveau boulet de canon surgit de ce même couloir, bien plus petit cette fois. Un corps noir et or, volant, qui fonça en direction du démon. Kuma mit quelques temps avant de percuter.

- Karasu... ?

Ils restèrent tout les trois là, bouche bé, ne comprenant pas la scène qui se déroulait devant eux. Five, un démon des plus puissant, poursuivi (et terrorisé) par Karasu...



- KARASU !!!!!!!!

Kuma s’élança à leur suite, plantant ses deux amis ici, en leur lançant :

- Quartier libre aujourd'hui, messieurs !

***

Après une course des plus harassante au travers du bâtiment, Kuma avait fini par les perdre de vue. La course n'était pas son point fort, et il avait un autre poings de côté cette fois ci. Ralentissant le pas, il ne comprenait pas pourquoi son fidèle corbeau ne lui répondait pas. Il espéra que sa mauvaise humeur n'était pas tournée contre lui.

Soudainement, à l'embouchure des escaliers du rez de chaussée, il le vit remonter vers lui, et... ne s'arrêta même pas. Il fonça dans le couloir en face, ignorant Kuma superbement. Et ça l’agaçait.

Bien décidé à se faire comprendre, Kuma le suivit à nouveau. Il n'eut pas à courir bien longtemps, Karasu entra par une porte entrouverte dans une salle inconnue de Kuma. Entrant à sa suite, il ne comprit pas sur l'instant. Une salle de jeu ? Mais que...

Pas le temps de comprendre, Karasu s'engouffrait dans une petite autre salle, au centre de la pièce, aux parois métalliques. Kuma le suivit. Cette salle n'avait pas l'air d'avoir une seconde sortie Karasu devra donc s'expliquer.

Il ouvrit la porte avec fracas et s'avança droit devant lui en gueulant à tout va :

- MORBLEU ! KARASU ! Qu'est-ce qui te prends de m'ignorer comme ç...

Il venait de se cogner la tête contre l'embrasure de la porte, plus petite qu'elle, qui trembla dangereusement.

- Bon, Karasu, tu va m'expliquer, oui ? Demanda-t-il en ignorant complétement ce qui s'était passé. La porte avait eu plus mal que lui.

- Karasu, dit-il plus doucement en se laissant tomber sur une des deux banquettes que contenait cette tooooute petite salle. Pourquoi tu as poursuivi ce pauvre Five ? J'ai cru qu'il était coursé par le Diable en personne. Qu'avait il fait ?

- Kuma, nous ne sommes pas seuls,  souffla le corbeau d'un air désespéré. Tu mollis, tu n'aurais pas été si peu attentif à l'époque.

- Ah ? Fit-il. Je ne ressens aucun danger. Bonjour monsieur, dit-il à l'individu face à lui. Désolé pour ce dérangement, il fallait que je parle avec mon ami. Tu sais Karasu, reprit-il, je sais dorénavant faire une distinction entre un danger imminent et un membre de l'établissement. Ce n'est pas pour autant que je ne reste pas sur mes gardes et attentif, mais je me doute que la personne au dessus de moi qui sue de si grosses gouttes que j'ai bien failli être éclaboussé en entrant et celle qui respire difficilement depuis qu'une des banquettes l'ait écrasé ne représente pas de danger dans l'instant. Bon, pourquoi tu poursuivais ce démon, alors ?

- Pour m'entraîner. Il a une sainte horreur des oiseaux, j'ai pensé que ce serait un bon entraînement de chercher à le poursuivre.

- C'est tout ? Demanda Kuma, perplexe, après deux secondes de blanc.

- Et il a essayé de me tuer ?  Essaya-t-il.

- ça ne prends pas Karasu,  dit-il sévèrement. Tu seras prié d'arrêter dans l'instant de lui faire du tort. Je lui présenterais tes excuses et tu seras de corvée pour assister Risu la semaine prochaine.

- Oh non...  grinça-t-il.

- Comprend-bien que si nous restons ici, il nous faut être en harmonie avec chacun dans cet établissement. Tu ne peux pas effrayer quelqu'un pour ton simple plaisir. Ce sera tout. A présent allons rejoindre les autres.

En se levant, il failli percuter la personne debout dans la salle.

- Oh, pardon ! Cet endroit est bien petit. Navré, je ne voulais pas vous déranger, nous partons.

Il se rendit compte qu'il ne le connaissais pas. Il pensait pourtant connaître un certain nombre de personne dans ce bâtiment.

- Vous êtes le nouveau professeur, c'est cela ? Enchanté, je suis Kuma Kashikoi, en charge du domaine forestier de Shinsekai avec mon binôme et élève intermittent ! Nous aurons peut-être le plaisir de nous voir dans un de vos cours.

Il lui sourit avant de s'apprêter à partir, s'il n'enchaînait rien. Mais un simple coup d’œil sur la porte le fit déglutir : elle s'était refermée et la poignée gisait au sol.

/div
avatar

Feuille de personnage
Célibataire: Oui
Pouvoir: Ordre animalier
Âge du personnage: 17 ans
Guerrier
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 222
Date d'inscription : 07/05/2015
Age : 18
Localisation : Quelque part
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La vie et les jeux vidéos sont plein de bugs [Five Regan, Arata, Kuma] Sam 9 Jan - 16:40

Gordy commençait à se demander s’il n’allait pas finir par fusionner avec le plafond. Il n’aurait jamais pensé que qui que ce soit souhaiterait rester dans une pièce aussi petite pendant autant de temps ! Enfin. A part lui-même. Il se demandait cependant qui étaient ces personnes ; le premier avait l’air parfaitement humain, et les deux autres semblaient être des hybrides. Mais il ne les avaient jamais croisés auparavant… D’après le dernier arrivant, qui prétendait lui-même être un élève mais aussi le garde forestier, l’hybride ailé serait un nouveau professeur. Il n’avait pas l’air beaucoup plus vieux que l’hybride et le supposé enchanteur (étant donné son apparence humaine et sa présence à Shinsekai). Comment les professeurs étaient choisis ? Les cours devaient être très particuliers si les élèves et les profs avaient le même âge. M’enfin.

L’hybride qui était arrivé comme un boulet de canon était, comment dire… assez lourdaud. Pas spécialement quant à son apparence ou à sa manière de parler, non… mais plutôt par rapport à la manière dont il avait cassé la porte en entrant, et ce, sans même s’en rendre compte. Après avoir fait sauter la poigné et les gonds en tentant de passer la porte, qu’il s’était d’ailleurs mangée de plein fouet (ce qui avait manqué de faire exploser Gordy de rire), il avait commencé une conversation avec un oiseau. Une telle scène ne pouvait attiser qu’une seule question dans l’esprit du concierge : que faisait un oiseau à l’intérieur du bâtiment ?
Bien sûr, pour la plupart des gens, voir un hybride et oiseau discuter dans une machine mystérieuse sous les yeux d’un second hybride alors qu’un enchanteur se cachait sous une banquette, le tout en étant accroché à un plafond, aurait pu donner lieu à différentes interrogations. Cependant, Shinsekai était un endroit plein de surprises, et Gordy, en tant que ninjanitor, avait l’habitude des situations particulières. Mais celle-ci commençait à devenir longue.

Rester accroché à un plafond à la seule force de ses membres et une technique rarement utilisée. La plupart du temps, les ninjas utilisaient des outils pour les assister dans leur tâche, et seuls ceux pris au dépourvu devront se tenir comme ils pourront. Gordy n’avait aucun matériel d’accroche lorsque l’enchanteur était arrivé, et maintenant qu’il était au plafond et qu’il réfléchissait (car il lui arrivait de réfléchir), il se rendait compte qu’il aurait pu faire apparaitre de la colle sous ses mains afin de se faciliter la tâche. Mais il était maintenant trop tard – faire apparaitre de la colle risquait de produire un « splash » dégoulinant qui attirerait l’attention sur lui. Il ne semblait pas encore être repéré, ce qui était parfait : en aucun cas les occupants de la machine ne devaient lever la tête.

Lorsqu’il avait entendu la première personne arriver, Gordy avait espéré qu’il s’agisse d’un élève : il aurait alors pu rapidement redescendre en expliquant sa situation. Mais, surpris par l’attitude de l’enchanteur, il était resté accroché un peu plus longtemps. Très vite, le premier hybride était arrivé, suivi de peu par le second – maintenant qu’il savait qu’un professeur était présent, il ne pouvait plus se permettre de tomber. Mais l’attitude du dit professeur le laissait très perturbé : pourquoi se cachait-il, en premier lieu ? Serait-il lui aussi en train de fuir l’autorité, ou était-ce là une technique de la direction pour découvrir son emplacement ? Aussi bien, des professeurs avaient été envoyés partout, dans toutes les salles vides, afin d’attirer Gordy hors de sa cachette potentielle en se cachant eux-mêmes, attirant sa sympathie. Si c’était le cas… la directrice était bien trop maléfique pour être prise à la légère ! Et le concierge restait donc accroché comme il pouvait.

Penser à toutes ces possibilités avait demandé beaucoup d’efforts au ninjanitor, déjà éprouvé physiquement par sa position, qu’il n’aurait dû garder que quelques secondes. De la sueur avait commencé à perler à son front, et, avant qu’il ne puisse l’arrêter, celle-ci tomba de son visage vers le sol. Par chance, personne n’avait dû le remarquer, à cause de l’arrivée fracassant de l’hybride puis de sa conversation avec son oiseau. Gordy ferma les yeux afin de se concentrer un maximum sur ses sensations. Il sentait l’eau couler sur son visage, et orientait sa tête de façon à ce qu’elle ne tombe plus ; lorsqu’il pouvait, il l’essuyait sur ses vêtements. Mais le travail demandait beaucoup de concentration, ce qui, là encore, le fit suer – c’était un cercle sans fin. Il espérait fortement que les Shinsekiens quittent la salle…

Avant qu’il ne puisse réagir, il entendit le bruit d’un bouton que l’on presse, puis une forte lumière blanche inonda la salle. Elle était si forte qu’elle l’aveugla même à travers ses paupières fermées. Gordy sentit alors son corps frissonner et vibrer, et dût lutter de toute ses forces pour rester accroché au plafond…
avatar

Feuille de personnage
Célibataire: [information inconnue]
Pouvoir: Le placard à balai sans fond
Âge du personnage: 32
Néophyte
Néophyte
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 38
Date d'inscription : 06/07/2015
Age : 18
Localisation : Dans ton lit ma jolie
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La vie et les jeux vidéos sont plein de bugs [Five Regan, Arata, Kuma] Sam 9 Jan - 21:42

Five Regan a écrit:
ft.
Five Regan
«La vie et les jeux vidéos sont pleins de bugs»
Dragon Quest XXI
Bon, tout ça était parti bien trop loin à mon goût. A la base je fuyais cet oiseau sadique, mais au final, je me suis retrouvé dans une salle dans laquelle je ne devrait peut-être pas censé être. Quoi qu'il en soit, moi qui pensait que j'allais être seul ici, ou juste avec une seule personne avec qui je pourrais expliquer ma situation, mais non.... Pourquoi tout est toujours en train de partir en cacahuète dans ce pensionnat ?

Bref, souvenons nous de ce qui c'est passé jusque là: Je suis entré dans la salle vide en fuyant le corbeau, entendant du bruit, je me suis caché sous une des banquettes, se trouvant sur les côtés de la pièce. Est arrivé, un homme dont ce que je voyais de son corps (donc ses jambes principalement) m'étaient inconnues, me disant que la voie était sure et que je pourrais clairement arranger mon actuelle situation, un autre "homme" visiblement, entra. L'entendant entrer, ils se jeta entre la banquette et le mur, de ce que j'en vis, c'était ... très étrange mais bon, il devait être coupable de quelque chose. Au fait, si je fais le ".." communément appelé le double lapin des doigts sur l'"homme" essayant d'entrer, c'est parce qu'on a pas l'habitude de voir quelqu'un se cogner la tête ur une porte allant à plus de deux mètres, le tout en faisant trembler la machine/salle et sans rechigner non plus. Alalaa, et évidemment, ce géant un peu lourdaud, chaussant au moins du 53 n'était qu'autre que Kuma, le monstre qui a apprivoisé cette horreur appelée oiseau. Le risque était passé de zéro à infini juste à cause de la présence de cette personne. A tout les coup, le piaf était là aussi.. J'ai aussi entendu parler l'ours sans vraiment y prêter attention, ce qui a contribué à ma suspicion.

La pression était palpable, l'inconnu faisait face à Kuma. Je me concertais donc avec Regan pour savoir comment agir dans cette situation critique, il me dis de faire apparaitre l'ombre pour que la personne en face ne nous détecte pas tout de suite si elle croit nous apercevoir. L'idée étant loin d'être mauvais, je m'exécutais et reparti pour de nouvelles instructions du Général Regan du temps de crise mais pas trop. Après quelques temps pour créer une stratégie qui pourrait marcher, le plan était en marche. Regan m'a conseillé d'affronter le danger de face, ou d'au dessous:

Partie 1 du plan:
Je me suis glissé discrètement, le long du mur, tel le serpent (qui ne semblait pas être avec Kuma), pour me rapprocher du coin opposé à la porte et donc au géant devant celle-ci.Pour se faire, j'ai utilisé mes griffes sur les murs pour me déplacer à la seule force de mes poignets et de mes doigts. Cette première partie c'était déroulé avec succès, personne ne m'avait vu et j'avais un meilleur angle d'attaque pour préparer la seconde partie du plan.

Partie 2 du plan:
Grâce au déplacement effectué, j'étais désormais en possession de gravas métalliques. Je profitai de la vision procurée par mon positionnement pour créer une diversion. Je lançai donc un gravas qui frappa le mur de l'entrée. Cependant, le bruit provoqué fit s'envoler le corbeau, initialement sur la banquette juste au dessus de moi.....
......
.............
Dans l'assemblage de nos deux voix, Regan et moi-même poussâmes un "OISEAUUUUUUU" de frayeur. Alors que Regan me criait dessus d'avoir encore merdé, j'agissais désormais selon une variante improvisée du reste du plan: passer de force par la porte en se frayant un chemin entre les jambes de Kuma pendant qu'il a le dos tourné grâce à notre diversion. Oui, c'est compromis, mais j'y crois encore, de toute façon, avec le piaf, j'ai pas le temps de penser à une alternative. Je me levai donc prestement, me préparai à un sprint de type qualitatif accompagné d'une roulade sous les jambes d'un ours. Ainsi élancé, je ne senti plus le sol sous mes pieds .... Ma malchance n'a vraiment aucune limite .... Pourquoi dans cette salle vide, y-a t'il une flaque d'eau ???  Bon, j'ai glissé, et alors, ça arrive (Regan, désespéré partit déprimer dans un coin de la salle mentale). Dans ma chute, j'essayai de me raccrocher au mur mais à la place, il me semblait avoir appuyé sur un bouton. Enfin, dans un flash blanc surement provoqué par le bouton, ma tête heurta violemment un sol qui n'était plus métallique, et en même temps, je ressentis une vive douleur au plus profond de moi.
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Voix de l'inconnu, pourtant familière: J'ai comme l'impression d'être vivant à nouveau ...
avatar

Feuille de personnage
Célibataire: Plus maintenant
Pouvoir: Être squizo et colérique
Âge du personnage: 17 ans
Néophyte
Néophyte
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 48
Date d'inscription : 24/06/2015
Age : 19
Localisation : Encore la où je ne devrai pas être
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La vie et les jeux vidéos sont plein de bugs [Five Regan, Arata, Kuma] Dim 10 Jan - 16:14

Je me retrouvais face à un géant, une sorte d'homme que je comparais à un ours. Je déployais à demi mes ailes sous le coup de la surprise. Il venait de défoncer l'entrée. Je me redressai je ne réussirais pas à être tranquille. De plus l'individu semblait parler au corbeau. Serait il fou? En tout cas je soupirais. Plus la peine de tenter de se cacher.

Je fixais le nouveau venu un peu blasé. Il commençait a me raconter sa vie. Et oui j'étais le nouveau prof. Mais pourquoi un élève était il responsable de la foret? C'était potentiellement un endroit à risques. Enfin passons la direction était déjà assez occupée.

J'acquiesçai sans un mot alors que ce Kuma repartait doucement, j'allais enfin être seul. Mais malheur, il avait détruit la poignée qui gisait au sol.

"Bon sang..... Bon trouvons un moyen de sortir. "

Alors que j'étais bloqué seul avec cet élève , j'avais un cours à donner moi! J'entendis soudain un bruit. Comme quelque chose qui aurait rebondi sur le mur. Je tournais la tête avant de revenir a ma position initiale fixant l'opposé. C'est forcément quelqu’un qui aurait jeté cette chose.

A moins que la salle ne sois en train de s'effondrer a cause du coup de l'autre géant dans la porte? Je levais mes yeux bleus vers le toit et je vit Un autre homme. Les membres écartés tenant au plafond.

Je le fixais, rien ne changeait dans mon regard, cela ne m'étonnais même plus. C'était quoi? un ninja? ou était il ici pour autre chose? Alors que j'allais parler, un autre individu sortit en trombe de la banquette opposée a mon ancienne cachette. Il y en a encore beaucoup des comme ça?!

Il se ruait vers la sortie, l'idiot ne rencontrerait qu'un mur. Je me tournais vivement pour l'en empêcher alors que...

Il glissa.

Il tentait alors de se rattraper et enfonça le bouton de la console . Suffisamment fort pour provoquer un grand bruit et un grand flash lumineux. Mes yeux non habitués a cette vive lumière se fermèrent.
Entre le grand idiot, le gars qui se prend pour spiderman et l'imbécile qui glisse A L INTÉRIEUR d'un bâtiment, ce pensionnat était digne d'un cirque..

Mais c'était actuellement le cadet de mes soucis...
avatar

Feuille de personnage
Célibataire: Oui
Pouvoir: Blood magic
Âge du personnage: 22
Professeur-senpai
Professeur-senpai
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 11
Date d'inscription : 19/12/2015
Age : 19
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La vie et les jeux vidéos sont plein de bugs [Five Regan, Arata, Kuma] Sam 16 Jan - 10:53


La vie et les jeux vidéos sont plein de bugs


Bon, une fois la frayeur passée, Kuma constata qu'il y avait plus de peur que de mal. La porte n'avai pas l'air très solide. Un bon coup d'épaule et ça irait. Il partira quérir Gordy en lui donnant un coup de main pour remettre la porte sur pied, et ni vu ni connu. Vous vous représentez, Kuma dans cette salle exigüe, avec deux énergumènes collés au plafond ou sur le mur et un prof ? Ils se seraient entretués avant l'arrivée des secours.
Karasu faisait son innocent sur la banquette. Il n'allait pas s'en tirer comme ça.


- Bon sang..... Bon trouvons un moyen de sortir.

- Aucun souci professeur, on sortira comme je suis entré... Dites, j'espère que je ne passe pas trop pour un idiot dans l'instant, avec mon corbeau... C'est mon pouvoir, je peux lui parl...

Kuma s'arrêta. Il venait d'aviser un gros bouton sur le mur à sa gauche. Il déglutit. C'était le genre de gros bouton qui veulent dire « surtout n'appuyez pas dessus ». Or à Shinsekai, il avait l'habitude des facultés scénaristiques qui déclenchait toujours des péripéties en cascade. Quelqu'un appuierais dessus, c'était SÛR.

Etait-ce de l'instinct animal ? Dans la seconde de sa réflexion, Five sortit comme un diable de sous la banquette -c'était donc lui- après avoir manifestement cherché à détourner leur attention avec un bruit métallique, le tout en criant « OISEAUUUUU » quand Karasu était venu le rejoindre.

- Tu as vu ça ?! S'exclama ce dernier, goguenard. Ça ne loupe jamais !

Kuma attrapa le petit insolent d'un air fâché et avec sa griffe il découpa proprement un cercle concentrique dans la paroi métallique, et y fit sortir Karasu.

- Tu as fait suffisamment de bêtise pour aujourd'hui mon ami, tu sors. Je reste ici pour leur expliquer. Rejoins les autres au lac et nous nous expliquerons après.

L'oiseau s'éloigna furibard. Kuma savait que Karasu exprimait sa mauvaise humeur dans ce comportement moqueur assez significatif de sa nature de corvidé. Kuma le traitait comme un petit enfant car c'était la meilleure façon de le faire réagir, il détestait ça. Enfin. Il l'avait fait sortir avant tout pour sa sécurité. L'image du bouton planait dans sa tête et en se retournant, il put constater non sans grande surprise que celui ci était pressé. Le bruit qu'il avait entendu était donc celui de Five qui s'était ramassé au sol et avait enclenché on ne sait quoi en cherchant à se rattraper. Kuma soupira. Pourquoi il en était sûr ? Enfin, Karasu était en sécurité, se dit-il avec un demi-sourire avant d'être prit de spasmes.

Il eut l'impression de tomber. Longuement. Puis d’atterrir, sur quelque chose de mou.

- Pardon, Five.

Avant d'avoir eu le temps de se relever, le troisième larron, accroché au plafond, lui tombait dessus. Le poid du gars n'était pas énorme, mais il lui coupa le souffle.

- Ah, bonjour Gordy... J'aurais justement besoin de vous quand on sortira... dit-il avec un bruit étouffé.

Il l'écarta sans grand effort et se mit debout. Il était temps de savoir OU ils avaient atterrit.

avatar

Feuille de personnage
Célibataire: Oui
Pouvoir: Ordre animalier
Âge du personnage: 17 ans
Guerrier
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 222
Date d'inscription : 07/05/2015
Age : 18
Localisation : Quelque part
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: La vie et les jeux vidéos sont plein de bugs [Five Regan, Arata, Kuma]

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
La vie et les jeux vidéos sont plein de bugs [Five Regan, Arata, Kuma]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [IMAGES] Paysages et décors (jeux vidéos)
» Questionnaire sur les jeux vidéos
» [IMAGES] Personnages de jeux vidéo
» Votre personnage de jeux vidéos préféré ?
» Annecdotes de jeux vidéos

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Shinsekai :: 1er étage :: La seconde dimension-
Sauter vers: