RSS
RSS



 

Une renarde et une louve dans un bassin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
MessageSujet: Une renarde et une louve dans un bassin Mer 21 Oct - 18:41


Une renarde et une louve dans un bassin
feat. Ecaria Ku'on


Les congés ! Ahah, il fallait le dire, les journées d'un prof était extrêmement légères, personne ne pouvait dire l'inverse. Toutes ces belles journées sans élèves permettaient à Phylisis de se détendre... avec sa sœur. C'était une manière de rattraper le temps perdu, comprenez-vous ? Tout ce temps passé loin de sa sœur, rattrapé désormais à Shinsekai... Phylisis ne comprenait pas du tout ces élèves râleurs, se plaignant jour et nuit du pensionnat. "J'ai envie de partir", "j'en peux plus, je me sens pas libre", "la flemme de suivre les cours". Tels étaient les "arguments" les plus fréquents...

Phylisis se dirigeait vers la piscine. Le pensionnat était grand ; si grand qu'on avait eu la place d'installer une piscine, un jardin, une serre, une fontaine, même un énorme gymnase... Elle s'était aujourd'hui vêtue de sa tenue traditionnelle, mais les choses allaient bientôt changer. Eh oui, il fallait passer par la case vestiaires ! Notre renarde à neuf queues ne pouvait pas se baigner avec des habits ordinaires. Non, il fallait mettre quelque chose que la plupart des étudiants avaient oublié d'acheter : un maillot de bain. Celui de Phylisis était en 2 pièces, comme la plupart des filles d'aujourd'hui. Deux bouts de tissu rouge pâle rayé de noir, tout ce qu'il y a de plus simple.

Ce matin-là, elle s'était dépêché pour pouvoir bien profiter de sa journée. Sa sœur lui avait confié que la piscine était souvent vide, ce qui avait grandement surpris Phylisis. Elle qui pensait que tous les échangistes passaient leurs journées à la piscine... Si les étudiants n'étaient pas à la piscine pendant qu'ils séchaient les cours, où seraient-ils ?! Il n'était pas si simple de sortir du pensionnat et d'aller à Firia... A moins que ces coquins ne passent leurs journées à Vaanah au lieu d'apprendre à speak english ! Tss. Aucun sens des priorités. Retournons à notre sujet initial ! Phylisis s'était rapidement préparée, et maintenant la professeure était arrivée au lieu de rendez-vous. L'hybride ouvrit la porte des vestiaires sans crier gare. Ecaria franchissait déjà la porte grise permettant de se rendre à la piscine. Phylisis fut refroidie ; pourquoi sa sœur était-elle toujours en avance ?! A cause d'elle, la renarde se sentait tout le temps en retard... Elle ôta ses vêtements puis enfila ses bouts de tissu peu protecteurs, ses queues dansant toujours à travers les vêtements, avant de s'engager à la suite de sa sœur.

En ouvrant la porte, Phylisis fut saisie d'effroi en constatant que l'air était glacial ! Pas de chauffage ? A l'évidence, cette piscine était faite pour vite se jeter à l'eau. Elle aperçut Ecaria, assise en position fœtale sur les escaliers. Sa soeur ne l'admettrait pas, mais elle mourait de froid. Pourquoi n'était-elle pas partie prendre l'eau avant son arrivée ? Mmh...! Phylisis se voyait bien l'attraper par la queue et la jeter à l'eau. Non, c'était trop cruel, mais elle aurait aimé voir sa soeur plus enthousiaste, ou plus émotive face à l'eau mal entretenue de Shinsekai. Gordy, le concierge, n'était pas très efficace ...!

Phylisis étudia un instant de plus sa soeur. Elle et son teint pâle étaient presque fantomatiques, mais ça ne l'empêchait pas d'être ravissante dans son petit maillot. Ses seins ont grossi, pensa Phylisis. Quand elles s'étaient séparées, Ecaria n'avait que 9 ans... Alors c'était sûr qu'elle s'était un peu développée, mais jamais la renarde n'aurait pensé qu'elle prendrait autant de poitrine. Ses friandises ne faisaient grossir que ses formes féminines ! C'était vraiment injuste ! Les élèves seraient agréablement surpris de les voir là. Ecaria cachait d'habitude toujours l'épaisseur de ses oranges, avait-elle peur qu'un élève les convoite ?

Phylisis secoua la tête et arrêta de penser. Elle pourrait faire une énorme liste sur les changements de sa soeur, mais cela n'arrangerait rien. La renarde remua ses neuf somptueuses queues puis lança à sa soeur :

"On peut se jeter à l'eau ? Si tu veux, j'ai vu des frites et des bouées dans la remise, ajouta-t-elle d'une voix espiègle. Après, on peut aussi nager tranquillement et s'éclabousser, mais il y a aussi des balles flottantes, un toboggan déjà installé, une cage, un tapis flottant... Bref, de quoi s'amuser !"

Phylisis savait qu'elle aurait une réponse aussi courte que les oreilles de sa soeur, mais elle était vraiment joyeuse à l'idée de s'amuser dans l'eau. Cela faisait tellement longtemps qu'elle n'avait pas pu faire ça, et en plus, elle pourrait s'amuser avec Ecaria ! L'hybride s'approcha de l'eau en tendant les oreilles en arrière (Ecaria parlait tellement doucement qu'elle n'était pas sûre de l'entendre), puis donna des petits coups dans l'eau, constatant qu'elle était super bonne. Elle s'accroupit comme une enfant et passa ses mains dans l'eau, éclaboussant le sol -et peut-être Ecaria- de tous les côtés.

Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA

avatar
Professeur-senpai
Professeur-senpai
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 10
Date d'inscription : 12/10/2015
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une renarde et une louve dans un bassin Mer 21 Oct - 20:07

une louve et une renarde à la piscine1140 mots -
Phylisis
Ku'on
Ecaria
Ku'on

C'était enfin les vacances et Ecaria ne savait pas vraiment si elle en était heureuse ou non. Elle sentait qu'elle risquait de s'ennuyer. Pas que donner des cours à des élèves qui, pour la plupart, s'en fichaient, allait lui manquer ou encore la divertir mais plutôt qu'elle ne savait que faire désormais de ses journées. Et puis, ses cours d'escrime continuait malgré les vacances et c'était en quelque sorte un petit réconfort. Soudain elle se souvint qu'elle avait des copies à corriger pendant ces vacances et son moral retomba. Quelle idée de donner un devoir juste avant les vacances ? Ah oui. Voir la souffrance sur el visage de ces pauvres petits élèves forcer de travailler. Bouhouh. Alors qu'elle vaquait à ne rien faire dans le pensionnat, saluant ça et là des élèves, elle se rappela que sa soeur lui avait donné rendez-vous à la piscine ! Comment Ecaria avait pu oublier un rendez-vous de sa soeur adoré ?! Sans perdre plus de temps elle courut, laissant ses instinct animales prendrent le dessus, courant avec grâce et agilité, bondissant avec fluidité jusqu'à atteindre sa chambre et pouvoir attraper ses affaires.

Ecaria marchait tranquillement à travers les couloirs du pensionnat, son sac se balançant au rythme de ses pas sur son épaule. Elle se doutait que Phylisis serait en retard, elle n'avait jamais été douée pour arriver en avance ou même à l'heure. Tandis qu'elle marchait, l'hybride observait l'immense pensionnat. Il était si grand.. Heureusement qu'elle possédait un sens de l'orientation assez développer, on pouvait rapidement si perdre, et vu le nombre d'élèves en retards à ses cours ça devait être véritablement le cas. N'avaient-ils donc aucune mémoire ? Ne savaient-ils donc que rechigner face aux tâches et manquer de respect à leurs supérieurs ? Ecaria détestait ça. Dans son ancienne meute, ne pas respecter ses aînés était gage de mort, pourtant dans ces société humaine les enfants grandissait sans cet enseignement fondamental. La louve ne comprenait pas comment cela était possible, les humains vivaient donc sans valeur ? Sentant son esprit dérivé, Ecaria s'ébroua pour chasser ses vilaines pensées et entra dans le vestiaire. Comme prévu sa soeur n'était pas encore là, Ecaria avait donc tout le temps de se changer sans avoir à subir des questions gênante telle que "Tiens mais tu met quel taille maintenant ? Ils ont grossis !" "T'aurais pas pris un peu de poids ?" et ce genre de chose. Elle détestait ça, mais venant de sa soeur elle l'acceptait et acceptait même de lui répondre. Mais exceptionnellement à elle. Fouillant dans son sac, l'hybride en sortie son maillot de bain, en deux partie, c'est à dire une sorte de soutien-gorge marinière avec un petit noeud au milieu et une culotte assortie sertie d'une petite jupette blanche. Intérieurement elle priait pour que personne ne soit dans la piscine, non pas qu'elle ai honte mais elle n'aimait pas vraiment montré son corps aux autres. Alors qu'elle ouvrait la porte pour sortir, le bruit de l'autre parvint à ses oreilles et l'odeur chatoyante de sa soeur lui fit comprendre que cette dernière était arrivé. En retard, comme elle l'avait prévu.  En refermant la porte derrière elle, Ecaria regretta presque de ne pas être resté dans le vestiaires. L'air était glaciale et la louve avait l'impression de geler sur place, de plus elle ne pouvait pas prendre le risque de courir pour s'échauffer, elle allait encore réussir à tomber de façon plus ou moins idiote. Elle se contenta de s'asseoir sur l'échelle pour entrer dans l'eau en position foetale, attendant Phylisis, qui ne tarda pas à arriver, heureusement. Tandis qu'elle observait la surface de l'eau légèrement grise, c'est dommage qu'ils ne soient pas censé avoir un concierge pour ce genre de choses, elle entendis les pas fluide de sa soeur chérie s'approcher. La plus petite releva ses grands yeux rouge sur sa soeur et l'observa. Elle était toujours aussi belle, avec ses long cheveux couleurs nuit, ses yeux vifs et son corps svelte, couplé à sa démarche fluide. Elle songea alors qu'elles étaient, comme qui dirait, les deux faces d'une même pièces. Elles avaient toute deux des caractères diamétralement opposé et ne pouvaient survivre l'une sans l'autre, et se complétait à merveilles ensemble. Ecaria esquissa un petit sourire à l'adresse de sa soeur, songeant qu'elle aurait adoré pouvoir se lover bien au chaud dans le creux de ses neuf queue, assoupie aux côtés de sa soeur, mais qu'elle avait bien passé l'âge d'agir comme lorsqu'elle avait 5 ans. La voix espiègle de sa soeur s'éleva, parvenant aux oreilles d'Ecaria :

"On peut se jeter à l'eau ? Si tu veux, j'ai vu des frites et des bouées dans la remise. Après, on peut aussi nager tranquillement et s'éclabousser, mais il y a aussi des balles flottantes, un toboggan déjà installé, une cage, un tapis flottant... Bref, de quoi s'amuser !" 

La louve hocha la tête en se levant et marchant d'un pas lent vers la remise, répondant d'une voix douce et sans émotion :

"Hm, d'accord, je vais les chercher."

Alors qu'elle s'avançait vers la réserve, un plic plic dans l'eau lui fit tourner la tête, ou elle aperçut sa grande soeur jouer dans l'eau avec ses mains, comme une petite fille, accroupie au-dessus de la surface liquide. La tentation était trop forte pour qu'Ecaria résiste. Elle s'approcha à pas silencieux d'elle, et la poussa délicatement mais fermement, de la pointe du pied jusqu'à entendre un gros "plouf" et de la voir sombrer dans la surface transparente. Elle aurait presque eu de la peine, presque, si la situation n'avait pas été hilarante à voir. La louve lâcha néanmoins un "désoler" bien qu'elle ne le soit absolument pas, laissant même un petit rire discret sortir de sa bouche. Elle avait finie par s’habitué à la froideur de l'air et ne ressentait plus la morsure du froid sur sa peau, autant dire qu'elle marchait de façon beaucoup moins raide qu'avant. Elle revint rapidement, chargé de balle, de frites, de bouet et même des requins et autre choses gonflable et balança tout ça à l'eau. La piscine était assez géante pour que tout ces jouets ne couvre même pas 1/4 de la surface. Sa queue de louve battant l'air d'enthousiasme, le bout d'un croc pouvant être vu dépassant sur sa lèvre inférieur, son âme d'enfant retrouvé pendant ne serait-ce que ce moment, la louve n'attendit pas plus et bondit dans l'eau aux côté de sa soeur, bien décidé à s'amuser telle une enfant.

avatar
Professeur-senpai
Professeur-senpai
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 9
Date d'inscription : 12/10/2015
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une renarde et une louve dans un bassin Sam 24 Oct - 15:28


Une renarde et une louve dans un bassin
feat. Ecaria Ku'on


Phylisis secouait tranquillement l'eau, s'amusant beaucoup par ce petit geste. Ecaria avait accepté d'aller chercher des choses, mais elle n'avait pas précisé lesquelles. La renarde entendait des bruits de pas, elle en déduisit donc que sa petite sœur était partie chercher tout cela. Ses neuf queues s'agitaient derrière elle, réagissant au bruit que faisaient ses vaguelettes. L'eau verdâtre puait la javel, malgré le fait qu'elle ait l'air mal entretenue... Cette piscine était imparfaite, mais agréable.

Tout à coup, Phylisis sentit quelque chose de froid lui taper le dos avec fermeté. L'hybride, surprise, n'eut pas le temps de se rattraper... Plouf ! Elle sombra dans le liquide dont on ne voyait même pas le fond. La jeune femme tendit les mains en avant, comme si une perche allait l'attraper... Mais en fait non. Ses queues l'alourdissaient, et elle n'avait pas bien repris ses esprits. L'eau envahit son nez et sa bouche, puis même ses oreilles d'animal, et lui piquait tant les yeux qu'elle avait l'impression qu'on lui donnait de petits coups de compas. Les vagues plus hautes se battaient, semblant enfoncer chaque fois un peu plus la professeure. L'onde verdâtre n'était même pas suffisamment transparente pour voir ce qui se cachait sur la terre ferme. La renarde battit follement des pieds, créant une grande écume derrière elle, mais la propulsant également à la surface. Elle souffla, les oreilles rabattues sur le crâne. Phylisis savait nager, mais cela l'avait vraiment surprise et elle avait perdu ses moyens. Elle cligna des yeux, le picotement qui l'avait envahie s'en allant peu à peu. Sa soeur revenait du local, les bras chargés de jouets en tout genre. La louve bondit à l'eau, les yeux brillants. Phylisis lui jeta un regard courroucé avant de nager vers le bord. Elle se mordit la lèvre, puis tempêta :

"Tu es folle ?! J'aurais pu mourir, mes queues m'alourdissaient et m'entraînaient vers le fond ! je ne te savais pas aussi..."

Phylisis s'interrompit et attrapa brusquement les jambes de sa sœur, puis la jeta plus loin. Ecaria était assez légère, ce qui avait grandement facilité la tâche. L'hybride renarde nagea telle une loutre vers sa sœur puis la  plaqua sous l'eau alors qu'elle remontait à la surface. Elle plissa les yeux, l'eau lui griffant à nouveau ses perles ambrées, puis poussa en arrière pour ramener sa sœur dans le fond. Phylisis ferma les yeux, sentant toujours les épaules d'Ecaria sous ses mains, et battit toujours des jambes. L'eau est profonde, songea-t-elle en sentant le temps passer, jusqu'à ce qu'elle sente une drôle de sensation... Ses oreilles la brûlaient... Non, comme si quelqu'un jouait avec elles pour tester les percussions. Elle rabattit ses oreilles sur son crâne, puis se laissa remonter. Elle ne voulait tout de même pas percer les tympans de sa sœur ! Et les siens non plus... De toute façon, résister face aux petits coups de pied d'Ecaria était trop fatiguant pour continuer.

Phylisis se dressa puis souffla, reprenant peu à peu sa respiration. Elle regarda malgré tout autour d'elle, devinant que sa sœur retournerait probablement à la charge. Ses poumons la brûlaient, ses yeux la piquaient, ses membres étaient lourds, pourtant, la renarde se sentait très bien. Cela faisant longtemps qu'elle ne s'était pas amusée comme ça avec sa sœur... Les tours à la piscine qu'elle avait connus dans sa jeunesse n'étaient pas aussi bien que ça. Elle devait faire des longueurs loin de sa sœur, sous l’œil de son père aussi vigilant que malveillant. C'était si ennuyant ! pensa-t-elle. Je ne connaissais pas le vrai potentiel de la nage. La professeure était en plus assez fière que ses capacités en nage n'aient pas baissé depuis sa capture.  Cela faisait des années qu'elle n'avait pas mis les pieds dans une piscine.

L'hybride se dirigea vers un grand requin gonflé. Elle s'allongea sur le ventre dessus et se laissant porter par le très faible courant. Phylisis ne distinguait pas la présence de sa sœur à la surface. La piscine était tellement grande qu'elle avait dû la perdre de vue... Cela dit, si elles étaient venues, c'était pour s'amuser ensemble. Ecaria était sans doute en train de préparer un mauvais coup ! Phylisis se redressa brusquement en attrapant le requin de ses mains, puis frissonna en sentant l'eau lui arriver sous le menton. Elle battit légèrement des pieds pour se donner un peu plus de hauteur, puis tourna son requin dans tous les sens pour trouver sa queue. Une fois cela fait, l'hybride saisit la bête gonflable par la queue puis la rapprocha d'elle, la tendant autour d'elle comme une matraque, au cas où elle aurait affaire avec un assaut de sa sœur...

Codage par Jibunnie surNEVER-UTOPIA

avatar
Professeur-senpai
Professeur-senpai
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 10
Date d'inscription : 12/10/2015
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une renarde et une louve dans un bassin Mar 1 Déc - 23:00

une louve et une renarde à la piscine1140 mots -
Phylisis
Ku'on
Ecaria
Ku'on

Ecaria, remontant à la surface de l'eau, observa sa soeur qui ne semblait pas ravie du sort qu'elle lui avait réservée. Pire encore, elle semblait presque en colère et sa remontée mouvementée à la surface fit presque de la peine à l'inébranlable louve qui l'observait, l'expression inexistante, tandis que la renarde se démenait pour atteindre un rebord, ses neufs queue l'alourdissant. Elle était douce mais apparemment ne pouvait pas servie de flotteur, dommage.

"Tu es folle ?! J'aurais pu mourir, mes queues m'alourdissaient et m'entraînaient vers le fond ! je ne te savais pas aussi..."

Quelles idioties. Ecaria était présente, elle ne l'aurait pas fais si elle savait que sa soeur courait un quelconque danger, restons logiques enfin.

"Ne dis pas n'importe quoi, je ne t'aurais pas laissés te noyer, et puis, c'était une simple farce."

La louve eut à peine le temps de finir sa phrase d'un ton morne qu'elle sentie sa soeur exécuter sa vengeance, lui saisissant les jambes et la balancent au loin, la laissant s'écraser sur la surface lisse. Ecaria eut à peine le temps de reprendre sa respiration que sa soeur était déjà sur elle et la faisait replonger sous la suface. Phylisis nageait vite et agilement mais elle aurait pu se noyer ? Sa soeur avait encore tout vu en trop grand et paniquer. La louve était habituée à retenir sa respiration et à ne pas perdre son calme, dû à son tempérament, elle se savait donc capable de garder son souffle plus longtemps que sa chère soeur et ne courait pas vraiment de risque, bien que la pression qui pesait sur ses épaules et dans ses oreilles n'était pas des plus agréable. Enfin, alors qu'elle lui avait donné deux ou trois coups de pieds, Phylisis la reâcha pour remonter à la surface, ce dont Ecaria profita pour faire de même et remplir à nouveau ses poumons vide. Elle remarqua alors la tête de Phylisis non loin, semblant quelque peu se battre avec l'eau, et eut l'idée de replonger instantanément avant que cette dernière ne la remarque. Elle l'observa alors sous l'eau, devinant qu'elle cherchait sa présence du regard. Elle profita des moments ou elle avait la tête tournée pour remonter silencieusement à la surface et reprendre sa respiration sans un bruit. Alors que quelques minutes s'était écoulé, ele l'a vit saisir un des requins gonflable et aperçut le bouchons gardant le précieux oxygène à l'intérieur. Elle nagea alors agilement vers celui_ci, l'ouvrant pour en faire sortir l'air et profita de cette diversion pour bondir hors de l'eau, s'agrippant à sa soeur, comme un koala, croisant les jambes devant le ventre de sa soeur et entourant son buste de ses bras. Mais Ecaria n'en avait pas fini là, elle comptait bien se venger encore un peu, ce qu'elle fit immédiatement en prenant dans ses crocs, mais tout de même sans trop la blesser, l'une des oreilles de Phylisis avec un "chomp" étouffé. Ce qui ne l'empêcha pas de dire d'un ton froid et joueur :

"Attrapé."


avatar
Professeur-senpai
Professeur-senpai
Voir le profil de l'utilisateur
Messages : 9
Date d'inscription : 12/10/2015
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Une renarde et une louve dans un bassin

Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas
Une renarde et une louve dans un bassin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Qui veut n'rp avec Sun, la louve à la queue de feu?
» Temoignage extraordinaire d'un ALGERIEN apres une visite en HAITI
» Louve
» Que fais tu dans mon rêve ? [PV Solembum][FINI]
» Haïti: un camion plonge dans une rivière, des dizaines de victimes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Shinsekai :: Extérieur :: Piscine-
Sauter vers: